1. Page d'accueil
  2. /
  3. Actualités
  4. /
  5. NAMM 2016 : présentation des prototypes Pioneer DJ CDJ TOUR-1 et bien plus

NAMM 2016 : présentation des prototypes Pioneer DJ CDJ TOUR-1 et bien plus

Sur le stand de Pioneer se trouve des appareils spéciaux développés par la branche Pioneer DJ. Pioneer DJ n'a voulu donner aucun commentaire à ce sujet... Affaire à suivre !



Sur le stand de Pioneer se trouve des appareils spéciaux développés par la branche Pioneer DJ. Pioneer DJ n'a voulu donner aucun commentaire à ce sujet... Affaire à suivre !

crédit photo : @shima_md (Twitter)
[mise à jour le 28-01-16]

Pioneer DJ a confirmé officiellement que les prototypes sont placés sous plexiglas et qu'ils n'en diront pas davantage concernant le contenu de ces lecteurs/tables de mixage. La seule chose évidente est que ces modèles sont différents de ceux que l'on trouve actuellement chez Pioneer. Si ces prototypes étaient mis en production à l'échelle industrielle (ce qui n'est pas le cas actuellement), ils pourraient avoir un grand impact sur le monde du spectacle surtout dans les clubs, les festivals et lors de tournées.

Différence entre CDJ-TOUR1 et CDJ-2000NXS2

Tout d'abord, étudions en détail les différences qui résident entre les modèles CDJ et CDJ-2000NXS2. De prime abord, vous remarquerez un énorme écran avec le logiciel Rekordbox affiché. Ce dernier vous donne un bon aperçu de ce qui se passe sur chaque lecteur, ce qui s'avère pratique surtout lorsque vous mixez avec quatre lecteurs CDJ et une table de mixage. En effet, ce type de configuration prend au total 2 mètres de long ce qui peut être gênant pour obtenir une vue d'ensemble lorsque vous devez regarder de petits écrans du coin de l’œil.

Les écrans sont inclinables et l'angle d'inclinaison est également réglable. À première vue, nous ne voyons aucun problème concernant l'interaction avec le public, mais si tel était le cas, les écrans peuvent être inclinés à l'angle souhaité pour garder le public dans votre champ de vision et éviter à celui-ci de ne voir que la tête du DJ dépassée derrière le logo Pioneer DJ. De plus, un mécanisme de verrouillage spécial est intégré pour garder en mémoire la position de l'écran une fois incliné tout en ayant la possibilité de le refermer quand vous avez fini de l'utiliser.

Le modèle CDJ ne possède pas de système de navigation spéciale autour de l'écran, ce qui pourrait laisser indiquer qu'il s'agit d'un écran tactile sur lequel les DJ obtiendraient des infos rapidement en l'effleurant tandis qu'ils sont occupés. C'est pour ce genre de raisons que l'ajout de commandes supplémentaires sur le CDJ ne serait pas une bonne idée car ils ne feront que distraire les DJ. Les écrans affichent entre autres des informations spécifiques sur chaque piste, des waveforms détaillées avec quelque chose de semblable à une indication de fréquence et le morceau joué peut même être réparti sur quatre platines.

Le boîtier est adapté, ses côtés (c'est-à-dire la partie entre les commandes et le rebord) sont plus larges et munis d'un renfoncement qui peut servir de poignée. Selon toute vraisemblance, ce cadre en métal se prolonge dans la partie supérieure pour venir accueillir l'écran et ainsi éviter que les charnières ne se cassent pas et que le lecteur ne tombe pas à la renverse en raison du poids supérieur de l'écran par rapport au lecteur.

Les lecteurs possèdent un boîtier qui semble être composé principalement de plastique, ils semblent avoir une façade en métal comme celle du CDJ-2000NXS2. La communauté DJ a déjà indiqué que le pourcentage de plastique était trop important, mais compte tenu qu'il s'agit d'un lecteur souvent transporté dans un flight case, il ne devrait pas y avoir de problème.

L'arrière du CDJ dispose de connexions similaires à celles d'un CDJ standard, sauf en ce qui concerne le choix de connecteurs Ethercon plus robustes (ou de même sorte) pour le transfert de données. Les informations affichées sur l'écran doivent également être transmises depuis le lecteur, il est donc fort probable qu'un câble soit inséré à l'intérieur de la charnière qui les relie.

Différences entre le DJM-TOUR1 et le DJM-900NXS2

Le modèle DJM-TOUR1 présenté comme prototype est un peu plus grand que le DJM-900NXS2 sorti récemment, cela est dû à l'ajout d'une rangée de commandes supplémentaire des deux côtes de la table de mixage. Ces dernières augmentent légèrement la largueur de l'appareil qui atteint les 16 pouces soit un peu plus de 40 cm. Il ne s'agit pas d'un format standard pour une table de mixage, mais étant donné que ce produit sera utilisé seul et qu'il ne sera pas rangé dans un flight case de 19 pouces ça ne devrait pas causer de problème.

La rangée de gauche propose une entrée ligne stéréo symétrique supplémentaire qui est accompagnée d'une entrée combo XLR / jack 6,35 mm pour connecter des appareils périphériques. Comme par exemple, une boîte à rythme, un contrôleur DJ ou une table de mixage additionnelle.

Cette connexion auxiliaire peut s'écouter via les mêmes boutons CUE qui se trouvent sur les canaux réguliers et disposent d'un fader amovible. Il est probablement possible de le remplacer par un potentiomètre avec des fonctions supplémentaires. Cette caractéristique était déjà proposée en option pour les quatre canaux principaux des anciennes tables de mixage DJM, où les faders pouvaient être remplacés par des potentiomètres pour obtenir une configuration plus élégante.

Bien évidemment, le DJM-TOUR 1 dispose également d'un écran à l'affichage de pointe. Il semble que ce dernier soit plus petit que celui des modèles CDJ en raison de la largueur plus importante de la table de mixage. Nous pensons que les apparences sont trompeuses et qu'il s'agit bel et bien du même type d'écran. Ce dernier affiche des informations détaillées en relation avec les entrées et sorties de la table de mixage. Elles sont reproduites clairement par canal et montrent ce que chaque canal fait à propos de la distorsion (et espérons-le la limite).

Le cœur de la table de mixage a l'air identique, il pourrait s'agir d'un clone du DJM-900NXS2. Nous avons donc peu de grandes nouveautés à vous signaler. Passons à présent au côté droit de la table de mixage, on constate une deuxième collection de boutons CUE qui peuvent servir pour des sessions B2B. En effet, pendant que le premier DJ est en train de pré-écouter les canaux principaux, le deuxième DJ peut déjà pré-écouter le prochain morceau sur les autres canaux. À cet effet, la table de mixage peut être parfaitement divisée. Tout en haut de cette rangée de commandes se trouve des connexions jack TRS 6,35 mm pour réaliser une boucle send / return ce qui permet de connecter des effets facilement. En conséquence, le branchement d'un module d'effet insolite qui surplombe la table de mixage n'est plus à l'ordre du jour, ce qui est une belle avancée.

L'arrière (et sans doute les composants internes) de la table de mixage bénéficie des dernières technologies en matière d'audio. Nous retrouvons ici les connecteurs Ethercon (ou similaires) mentionnés précédemment pour la mise en réseau de tous les lecteurs. Un autre développement utile est que tous les lecteurs peuvent être connectés directement à la table de mixage sans utiliser de routeur, ce qui apporte un gain de temps conséquent et empêche les erreurs de communication (car bien souvent un seul routeur est dispo sur le lieu de l'événement alors que celui-ci est essentiel pour établir une connexion entre les lecteurs). En outre, une connexion spéciale Extension est présente, mais nous ne savons pas encore précisément de quoi elle est capable. Elle pourrait servir à brancher un ordinateur portable ou à se connecter à un réseau complexe qui permettrait entre autres de suivre les informations de l'écran de l'ingénieur du son.

Si cette dernière connexion est vraiment possible, cela signifie que la communication entre DJ et ingénieur du son se déroulera dans de meilleures conditions, car le gain et le volume de chaque table de mixage peuvent être lus facilement et les compresseurs / limiteurs peuvent être réglés ici (si ce n'est pas déjà fait automatiquement). Lors de festivals, il arrive assez souvent de voir les DJ se succéder sur scène. Dans ce cas de figure, il peut arriver que le premier DJ passe ses mixs plus fort que le suivant ce qui force ce dernier à continuer le mix au même niveau s'il ne veut pas casser l'ambiance. Si un suivi en continu était possible, alors l'ingé son pourrait être mieux préparé pour anticiper ces changements et même corriger les signaux saturés des entrées et sorties. Les ingénieurs du son obtiendront sans doute aussi l'accès aux réglages du limiteur et du compresseur de la table de mixage avec lesquels ils pourraient ajuster les entrées et les sorties et conserver une qualité audio la plus optimale possible sans distorsion.

L'entrée Wordclock intégrée via des connecteurs coaxiaux BNC d'une impédance de 75 ohms est une fonction bienvenue mais son usage doit encore prendre forme. Il s'agira sûrement d'une entrée et il est probable qu'elle serve a créer un réseau Wordclock avec d'autres appareils audiovisuels et le masterclock. Cela aura son importance notamment pour la lecture d'audio (au niveau des sons de samples dans une piste audio numérique) provenant d'un lecteur sans fil et pour effectuer une synchronisation très précise.

La sortie présumée AES50 de la table de mixage est également la bienvenue, via un connecteur XLR unique le signal de la sortie master peut être directement transmis à l'ingénieur du son ce qui évite une conversion A/N supplémentaire. Les sorties Booth sont équipées de connexion XLR symétrique ainsi que la sortie master qui existe toujours.
Qu'en est-il des appareils périphériques ?

Le seul problème que nous remarquons maintenant par rapport à l'utilisation d'écrans par lecteur/table de mixage est le positionnement d'un appareil périphérique d'effet surtout lorsqu'il s'agit de toute flotte de ce type. Normalement, les DJ les placent sur des supports compacts prévus pour un ordinateur portable, ce qui sera dorénavant difficile à réaliser.

Conclusion

Pour le moment, nos constatations sur cette série spéciale tournée contiennent uniquement celles à propos des modèles CDJ-TOUR1 et DJM-TOUR1. Nous tenons à vous rappeler qu'il s'agit de prototypes Pioneer DJ et qu'aucune information concernant leur mise en production n'a été annoncée officiellement. Dans cet état de fait, nous pouvons uniquement vous donner une interprétation des éléments visibles sur le stand.

Si Pioneer décide de produire ce lecteur et cette table de mixage, nous vous tiendrons au courant directement !

Vous souhaitez être informé de nos dernières actualités ? Abonnez-vous à notre newsletter !

Pour plus d'actualités, reportez-vous à la page NAMM 2016 !

Bax-Shop.fr | Halloween