Pour être un bon musicien, vous n’aurez pas forcément besoin de connaître le solfège. Toutefois, savoir lire les notes est un atout considérable pour apprendre de nouvelles choses et les retenir. Dans ce blog, nous donnons quelques conseils et astuces pour les batteurs qui maîtrisent déjà le solfège, mais qui ont du mal à déchiffrer une partition de batterie.

Notation musicale pour batterie : conseils et astuces pour débutants

 

Notation rythmique

Pour un batteur, il est essentiel de savoir – et surtout de pouvoir identifier – ce que c’est qu’une mesure et quel est le nombre de temps contenus dans celle-ci. Dans la musique pop, il est fréquent de rencontrer des mesures à quatre temps (4/4), qui peuvent contenir quatre noires. Le schéma ci-dessous montre les différentes durées de notes et à quoi elles ressemblent.

Notation rythmique

Notation musicale pour batterie

Les batteurs n’utilisent que la notation rythmique. Chaque élément d’une batterie sonne différemment et a donc son propre symbole. La majorité des méthodes de batteries donnent des explications sur les différents symboles utilisés et la notation rythmique. L’image ci-dessous vous montre les symboles les plus courants.

drum_notation_sample

Différentes manières

Sachez qu’il n’existe pas de notation officielle pour les partitions de batterie. Toutes les méthodes de batterie n’utilisent donc pas la même façon de noter la musique. Pour cette raison, il peut être difficile de déchiffrer certaines partitions de batterie. Dans le dernier paragraphe de ce blog, nous vous donnerons quelques conseils et astuces pour vous faciliter la tâche.

Partition

Une partition pour batterie devrait vous permettre d’identifier la structure d’un morceau en un coup d’œil. En règle générale, un morceau est divisé en plusieurs parties cohérentes composées de 2, 4, 8, 12, 16 ou 32 mesures.

Écrire une partition

Divisez la partition en plusieurs parties. Pour simplifier, attribuez une lettre à chacune de ces parties : la lettre A pour le couplet, la lettre B pour le refrain et la lettre C pour le pont, par exemple. Puis, écrivez les rythmes, tout en notant des accents et des breaks importants. Faites cela pour chaque partie, tout comme sur l’image ci-dessous.

vormschema

Si la partition de batterie est bien faite, un batteur devrait être capable de jouer le morceau exactement comme l’artiste l’a conçu.

Conseils et astuces

#1 Divisez les temps en espaces égaux, afin de les repérer plus facilement.

#2 Les notes situées les unes au-dessus des autres se jouent simultanément.

#3 En règle générale, si la hampe d’une note est dirigée vers le haut, elle doit être jouée avec les mains. Par contre, si elle est dirigée vers le bas, vous devez la jouer avec les pieds. La caisse claire est parfois marquée d’une note dont la hampe est dirigée vers le haut.

#4 Sauf indication contraire, les cymbales sont toujours marquées de croix.

#5 Dans le cas où vous utilisez uniquement la grosse caisse, la caisse claire ou la charleston, écrivez votre partition sur trois portées, plutôt que sur cinq, ou bien n’utilisez aucune portée. Et n’oubliez pas d’écrire l’indication de mesure et les barres de mesure.

#6 Repérez la variation rythmique et apprenez les motifs récurrents (généralement sur la charleston) par cœur.

#7 Écrivez une partition où vous indiquez le rythme de base et marquez les variations, les accents et les breaks.

#8 Simplifiez la notation. Plutôt que d’utiliser des triolets et des demi-soupirs pour noter un motif jazz pour ride, mettez le mot « swing » en haut de la partition, par exemple.

#9 Pour avoir une bonne vue d’ensemble, nous vous recommandons d’utiliser quatre mesures par ligne.

#10 Faites des notes brèves, sans oublier les informations importantes, comme des indications de tempo, par exemple.

drum_transcription

Vous pouvez deviner de quel morceau et de quel artiste est la partition ci-dessus ? Laissez-nous un commentaire ci-dessous !

1 réponse
  1. David Carré dit :

    Smells like teen spirit Nirvana

Laisser un commentaire