Sur ce blog, nous vous parlons de la gamme blues. C’est une gamme que tous les musiciens devraient connaître, même s’ils ne sont pas orientés blues ! En effet, la gamme blues est également utilisée dans la pop et le rock.

Bluestoonladder - Leer hem hier in alle toonsoorten!
Le bluesman légendaire B.B. King

De la gamme pentatonique à la gamme blues

Dans un article précédent, nous avons traité les gammes pentatoniques majeures et mineures. Les gammes blues sont assez similaires, puisqu’elles sont basées sur ces dernières. Revenons aux gammes pentatoniques. Celles-ci sont composées de cinq notes. On peut considérer la gamme pentatonique majeure (cinq notes) comme un dérivé de la gamme majeure (sept notes). Dans ce cas, la gamme pentatonique majeure est identique à une gamme majeure, mais sans le quatre (le quatrième ton) et le septième (le septième ton). La gamme pentatonique majeure de Do est donc composée des notes suivantes : Do-Ré-Mi-Sol-La-Do, le dernier Do étant le premier ton de l’octave prochaine. En chiffres, cela donne 1-2-3-5-6-8. Comme nous l’avons expliqué sur le blog précédent : à chaque gamme majeure correspond une gamme mineure, la gamme relative mineure. Ainsi, la relative mineure de Do majeur pentatonique est la gamme de La mineur pentatonique. La gamme de Do majeur pentatonique est Do-Ré-Mi-Sol-La-Do, tandis que la gamme de La mineur pentatonique est La-Do-Ré-Mi-Sol-La. Ces deux gammes sont donc composées des mêmes notes, mais la gamme pentatonique majeure de Do commence par un Do et celle de La commence par un La. Une gamme pentatonique mineure donne un côté plus blues qu’une gamme pentatonique majeure, puisque la première contient une tierce mineure et une septième mineure, que l’on retrouve également dans la gamme blues.

Notes bleues

Avant de passer à la gamme blues, parlons un peu des notes bleues (appelées « blue notes ») en anglais. Ce sont la tierce mineure, la quinte diminuée et la septième mineure. Dans le blues, les notes bleues jouent un rôle important. Il n’est pas clair d’où vient exactement la note bleue. Le blues trouve son origine dans les chants des esclaves noirs du Sud des États-Unis. Une des explications possibles est que ces esclaves utilisaient des instruments usés et mal accordés qui leur obligeaient à jouer des notes bleues. Mais cette explication n’est pas satisfaisante, puisque les peuples africains n’utilisaient pas le système tonal de la musique occidentale basé en douze intervalles égaux. Une autre explication possible est que la note bleue fut jouée consciemment, en raison de sa sonorité plaintive. Dans la musique pop, on entend parfois des notes bleues dans les solos. On les trouve beaucoup dans le rock, mais moins fréquemment dans la pop. Parfois, il vaut mieux éviter les notes bleues. Toutefois, tout dépend de la chanson.

Jouer des notes bleues

Une note bleue n’est pas forcément une tierce mineure, une quinte ou une septième. Vous pouvez aussi faire un bend sur votre guitare pour passer d’une tierce mineure à une tierce majeure, par exemple. Il vous est également possible de réaliser un bend pour aller de la seconde à la tierce mineure. Les claviéristes jouent souvent une note d’ornement avant une note sensible pour avoir un son similaire. Contrairement aux guitaristes, les claviéristes et beaucoup d’autres musiciens n’ont pas la possibilité de passer tout simplement à la case suivante pour changer de tonalité. Sur un clavier, chaque tonalité a sa propre combinaison de touches noires/blanches. Il en va de même pour les gammes blues. Sur beaucoup d’instruments, il faut faire plus pour changer de tonalité. Pour être en mesure de jouer des gammes blues par cœur, vous devez vous exercer régulièrement. Vous pouvez vous concentrer sur les tonalités les plus utilisées. Pour un groupe basé sur les guitares c’est Do, Ré, Mi, Sol et La et c’est Fa, Sib, Mib et parfois aussi Lab pour un groupe basé sur les cuivres.

La gamme blues

Passons maintenant à la gamme blues. Cette dernière est basée sur la gamme pentatonique, mais elle comprend également des notes bleues qui sont caractéristiques du blues. Les notes bleues sont la tierce mineure, la quinte diminuée et la septième mineure. La tierce mineure et la septième mineure sont probablement les notes bleues les plus prononcées. Dans la gamme pentatonique, on trouve les deux notes. On distingue entre les gammes blues mineures et les gammes blues majeures, mais la « vraie » gamme blues, c’est la gamme blues mineure. Si l’on parle donc de la gamme blues dans cet article, on parle de la gamme blues mineure. La gamme blues est basée sur la gamme pentatonique majeure. Revenons à la gamme pentatonique mineure de La, c’est La-Do-Ré-Mi-Sol-La. Cette gamme comporte déjà deux des trois notes blues, à savoir le Do (tierce mineure), et le Sol (septième mineure). Pour en faire une gamme blues mineure, il suffit d’ajouter une note supplémentaire entre le Ré et le Mi, le Mib (c’est la quinte diminuée). La gamme blues mineure de La est donc La-Do-Ré-Mib-Mi-Sol-La. La gamme pentatonique mineure de La est Mi-Sol-La-Si-Ré-Mi. Pour transformer cette dernière en gamme blues mineure, vous devez y ajouter une quinte diminuée, ce qui est le Sib dans ce cas, ce qui donne Mi-Sol-La-Sib-Si-Ré-Mi. La gamme pentatonique mineure de Do est Do-Mib-Fa-Sol-Sib-Do. Ajoutez-y une quinte diminuée (la Solb) et vous obtenez la gamme blues de Do : Do-Mib-Fa-Solb-Sol-Sib-Do.

Qu’en est-il de la gamme blues majeure ?

Mais qu’en est-il de la gamme blues majeure ? En fait, ce n’est pas une vraie gamme blues, parce qu’elle sonne moins « bluesy » que sa variante mineure. Ainsi, la gamme blues majeure doit être considérée comme une variation de la gamme pentatonique majeure. Revenons à la gamme pentatonique majeure de Do : Do-Ré-Mi-Sol-La-Do. Il suffit d’ajouter une note bleue entre le Ré et le Mi. C’est la tierce mineure, dans ce cas c’est un Mib. La gamme blues majeure de Do est donc Do-Ré-Mib-Mi-Sol-La-Do. Un autre exemple : la gamme pentatonique majeure de Ré est Ré-Mi-Fa#-La-Si-Ré. Ajoutez-y une tierce mineure (le Fa) et vous avez la gamme blues majeure : Ré-Mi-Fa-Fa#-La-Si-Ré. Encore un dernier exemple : la gamme pentatonique majeure de Sib est Sib-Do-Ré-Fa-Sol-Sib. La gamme blues majeure de Sib est donc Sib-Do-Réb-Ré-Fa-Sol-Sib.

La gamme blues - Apprenez-la dans n'importe quelle tonalité !

Un son plaintif

La gamme blues mineure, nous l’avons dit, est la vraie gamme blues. Elle contient la tierce mineure, la quinte diminuée et la septième mineure. C’est la gamme blues la plus utilisée, et elle est à la base du blues. La gamme pentatonique mineure comprend les notes blues les plus importantes (la tierce mineure et la septième mineure). La gamme blues est dérivée de cette dernière, parce que si l’on y ajoute la quinte diminuée (note bleue supplémentaire), on obtient une gamme blues à part entière. L’une des caractéristiques du blues est l’accord de septième de dominante (soit la septième mineure) sur la tonique, soit le premier degré. Dans le cas où vous jouez une gamme blues sur un accord de septième de dominante, vous utilisez une tierce mineure dans la gamme blues et une tierce majeure dans l’accord. Par exemple : sur un Do7, vous jouez un mib et un mi. Et une quinte diminuée et une quinte juste. Si c’est un Do7, c’est un Solb et un Sol. Dans un blues « majeur », la tierce majeure et la sixte majeure vous permettent de « colorer » l’improvisation, tout comme la neuvième. Pour dire simple, la gamme blues majeure est un peu trop « sage » pour jouer du blues.

Utiliser des gammes blues

Imaginez, vous voulez jouer un blues en Do. Dans ce cas, vous pouvez utiliser la gamme blues mineure en Do, même si vous jouez un Fa7 et un Sol7 (quatrième et cinquième degrés). Donc : jouez donc do-mib-fa-solb-sol-sib-do par-dessus chacun de ces trois accords. Mais attention : n’utilisez pas une gamme blues mineure de Fa sur un Fa7 ou une gamme blues mineure de Sol sur un Sol7. Cela sonnera bizarre. Il est quand même possible de « suivre » ces degrés, mais dans ce cas il faut utiliser une gamme blues différentes : la gamme blues majeure. En Do, elle est do-ré-mib-mi-sol-la-do. Celle de Fa est : fa-sol-las-la-do-ré-fa. Et celle de Sol est sol-la-sib-si-ré-mi-sol. Il n’y a qu’une seule note bleue : la tierce diminuée. Rappelez-vous, la gamme blues majeure de Do comprend les mêmes notes que la gamme blues mineure de La (une tierce mineure plus basse). De même, la gamme blues majeure de Sol est identique à la gamme blues mineure de Mi, etc. Si vous voulez jouer un blues en Do avec les accords D7, Fa7 et Sol7 ? Alors, vous avez les possibilités indiquées ci-dessous, avec les deux gammes mentionnées (blues mineur et majeur). Pour davantage de variation, vous pouvez utiliser les différentes gammes en même temps.

Do7 : gamme blues mineure en Do et gamme blues majeure en Do
Fa7 : gamme blues mineure en Do et gamme blues majeure en Fa
Sol7 : gamme blues mineure en Do et gamme blues majeure en Sol

Pistes pour l’improvisation

Blues en Mi (pour les guitaristes):

Blues en Do (pour les claviéristes) :

Voir également

» Guitares & Accessoires
» Claviers & Accessoires
» Instruments de musique & Accessoires
» Partitions

» La gamme pentatonique : facile à apprendre !
» Accordages ouverts pour guitare : essayez-les !
» Armures : dièses, bémols et bécarres
» Apprendre à jouer de la guitare : solfège, accords ou tablature ?
» Apprendre les accords de guitare pour débutants
» Jouer les accords de base au piano ? Voici comment faire !
» Accords : théorie et notation des accords
» Accorder une guitare ? Voici comment faire !
» Lire les notes de musique – La gamme de Do majeur (C)
» Apprendre à lire les tablatures pour guitare

Pas de réponse

Pas encore de commentaires ...

Laisser un commentaire