Pendant que j’écris cet article, je parcours mes listes de lecture sur Spotify pour trouver différents sons de batterie. Dans mes listes figurent le nouvel album de Lamb of God, You Got me des Roots et Get Lucky de Daft Punk. Les mixages de batterie sont tous de bonne qualité mais aussi complètement différents l’un de l’autre. Inutile de le dire, ceci n’est pas un manuel pour mixer de la batterie. Dans cet article, je vais vous apprendre quelques techniques pour obtenir un bon son de base. C’est à vous de le peaufiner !

Mixer la batterie - 6 techniques de studio pour obtenir un bon son de base

#1. Combien de micros pour enregistrer une batterie ?

Généralement, on utilise plusieurs micros pour enregistrer une batterie. Dans cet article, je prends comme exemple une configuration standard avec une paire de micros overhead pour capter l’image stéréo et des micros de proximité pour amplifier chaque fût du kit séparément. Plus la quantité de micros est élevée, plus il devient difficile d’obtenir un bon son global. Lisez notre blog sur l’enregistrement de la batterie pour en savoir plus.

#2. Alignement de phase

Si vous enregistrez une batterie en utilisant plusieurs micros, vous aurez forcément des problèmes de phase. Dans ce blog, vous trouverez de plus amples informations là-dessus. Il est très important de repérer les problèmes de phase aussi tôt que possible. En effet, les problèmes de phase ne peuvent pas être résolus à l’aide d’equalizers ou de compresseurs. Pour analyser et corriger les problèmes de phase, il est recommandé de prendre comme point de départ les overheads. C’est à travers leurs dispositions que l’on va capter l’ensemble du kit de batterie.

  • Commencez par les overheads.
  • Passez ensuite à la piste de grosse caisse et augmentez le volume. Inversez la piste de grosse caisse à l’aide d’un inverseur de polarité. Certains DAW disposent d’un inverseur de polarité pour chaque canal. Sinon, vous possédez peut-être un plug-in qui est doté d’un tel switch. Le son de grosse caisse est-il plus dynamique une fois l’inverseur de polarité enfoncé ? Si oui, vous pouvez le laisser comme tel. Sinon, désactivez-le.
  • Ensuite, passez à la piste de caisse claire et effectuez les mêmes démarches comme mentionnées ci-dessus. Si vous avez installé un micro sous la caisse claire pour enregistrer le timbre, vous pouvez être quasiment certain que vous devrez inverser la polarité puisque ce micro est tourné à 180 degrés par rapport au micro supérieur.
  • Faites enfin la même chose pour les toms.

#3. Gate : le grand nettoyage

Les micros de proximité captent non seulement le fût vers lequel ils sont dirigés mais aussi le son produit par les autres éléments de la batterie. Si les cymbales sont captées par les overheads et par les micros de caisse claire et des toms, elles peuvent sonner très ‘trashy’. À l’aide d’un gate, vous pouvez supprimer une grande partie de la diaphonie.

  • Réglez le seuil (threshold) de façon à ce que les attaques du fût concerné percent bien le mix.
  • Pour ne pas perdre le son punchy de votre batterie, veillez à ce que le temps d’attaque soit aussi bref que possible.
  • Ensuite, vous pouvez régler le temps de relâchement pour déterminer la durée pendant laquelle le niveau sonore de la batterie continue à fonctionner.

Régler le gate pourrait être difficile sur les caisses claires. Si vous n’y prenez pas garde, vous risquez de supprimer les ghost notes réalisées par le batteur. Mais gardez à l’esprit, il n’est pas obligatoire d’appliquer un gate. S’il n’y a aucun problème, vous n’avez rien à résoudre ! De plus, un peu de diaphonie peut donner du corps à votre son de batterie.

#4. Le rôle des overheads

Les overheads sont des micros que l’on place au-dessus d’une batterie. Dans la plupart des cas, il s’agit d’une paire stéréo qui capte l’image totale du kit de batterie. Leur rôle dans le mix final dépend du genre de musique.

  • Les overheads sont surtout utilisés dans les musiques acoustiques telles que le jazz. La grosse caisse, la caisse claire et les toms sont légèrement amplifiés par les micros de proximité. En résulte un son très naturel. Notez que l’espace où la batterie est enregistrée joue un rôle essentiel.
  • Dans le metal, on adopte une approche totalement différente. Ici, les overheads sont souvent uniquement utilisés pour les cymbales. Les graves et les médiums-graves sont complètement filtrés. Tout ce qui reste sont les sons aigus des cymbales crash, ride, china et charleston. Pour la grosse caisse, la caisse claire et les toms, on utilise des micros de proximité et éventuellement des échantillons. Mais nous en parlerons plus tard. Cette approche vous donne le contrôle total. Parfait pour créer un son de batterie droit et sans fioriture !

Bien entendu, le jazz acoustique et le metal sont deux extrêmes. Réfléchissez bien si votre morceau requiert un son de batterie naturel ou – au contraire – un son traité. Ou quelque chose entre les deux bien sûr !

#5. (Bus) compression

Avec un compresseur, vous pouvez rendre votre jeu de batterie plus cohérent et faire en sorte qu’il perce bien dans le mix. Avec un compresseur, vous modifiez la plage dynamique d’un signal. Certaines parties faibles ou fortes du signal audio peuvent ainsi être atténuées ou intensifiées. Revenons aux deux extrêmes. Les batteurs de jazz sont réputés pour leur jeu dynamique et expressif. Les batteurs de metal par contre, jouent plutôt comme une machine. Dans le metal, il est préférable d’appliquer une bonne dose de compression. Avec un compresseur, vous pouvez modifier la plage dynamique des attaques. Avec une attaque lente, les attaques sont plus punchy et avec un temps de relâchement court, elles ont un plus long sustain. Même si le batteur joue de manière constante, vous pouvez améliorer le son avec un peu de compression. Pour finir, il est très fréquent d’envoyer toutes les pistes de batterie vers un bus pour ensuite appliquer une compression. Appliquer une compression sur toutes les pistes individuellement donne un effet totalement différent. En effet, si vous envoyez toutes les pistes vers un bus avant d’appliquer une compression, le compresseur affecte tous les éléments de la batterie. Ainsi, une note de grosse caisse affectera également les cymbales. Avec un compresseur judicieusement réglé et placé sur un groupe de pistes, vous pouvez obtenir une sensation de cohésion sonore. Ce type de compression est également appelé ‘glue’ (colle).

#6. Échantillons

Dans la musique contemporaine, on utilise souvent des échantillons pour peaufiner le son de batterie. Presque chaque DAW offre la possibilité de transformer un morceau de grosse caisse, de caisse claire ou de tom en un morceau MIDI. Le DAW reconnaît les crêtes et met une note MIDI à leur place. De cette manière, vous pouvez ajouter à chaque note de grosse caisse un échantillon de grosse caisse. Optez toujours pour des échantillons qui ajoutent quelque chose. Si vous souhaitez obtenir un son plus grave, vous pourrez utiliser la boîte à rythmes TR-808, par exemple. Avant de transformer un son de batterie en une note MIDI, il est recommandé de nettoyer l’enregistrement avec un gate, comme mentionné plus haut.

Voir également

» Logiciels DAW
» Plug-ins d’effets
» Plug-ins d’instruments virtuels
» Sets de micros pour batterie
» Micros overhead
» Micros de caisse claire / tom
» Micros de grosse caisse
» Pieds de micro overhead
» Pieds de micro instrument
» Pinces pour micro de batterie
» Paravents acoustiques
» Câbles XLR
» Interfaces audio
» Tables de mixage
» Tous les produits de percussion et de batterie
» Tous les produits Studio & Enregistrement

» Enregistrer une batterie : une tâche assez complexe
» Comment prévenir la diaphonie (« mic bleed ») lors de vos enregistrements
» Formation pour devenir producteur : ça en vaut la peine ?
» Tout comprendre sur les caissons de basses en studio
» L’automation dans un DAW : c’est quoi et à quoi ça sert
» Le mixage au casque – Bon ou mauvais choix ?
» 5 façons de rendre votre mixage plus puissant
» Rendre un mix stéréo plus immersif : créer de la profondeur avec deux enceintes
» Comment corriger ou prévenir les problèmes de phase en studio ?
» Qu’est-ce qu’un equalizer (EQ) et pourquoi l’utiliser ?
» Mixage d’enregistrements de chant en 5 étapes
» Mixer avec un bus de mix
» Tirez le meilleur parti de vos enceintes de studio grâce aux absorbeurs et aux diffuseurs
» Mixer : inserts et aux sends
» 5 conseils pour le mastering maison !
» La guerre du volume : plus fort c’est mieux ?

2 réactions
  1. Julliard Mputu dit :

    Je veux votre pour l’arrange De la batterie dans le mixer soundcraft Spirit studio

Laisser un commentaire