Enregistrer une guitare acoustique peut paraître simple, mais pour faire des prises claires et fidèles, il faut tenir compte de divers facteurs. On pourrait même aller jusqu’à dire que les guitares acoustiques font partie des instruments les plus difficiles à enregistrer correctement en studio. En effet, il est important de faire très bien attention au type de micro (ou micros) que vous utilisez et à leur positionnement, ainsi qu’au son caractéristique à votre guitare, aux vibrations qu’elle génère et à la pièce dans laquelle vous vous trouvez. Faire une prise de guitare dans votre home studio peut également s’avérer être très difficile. Toutefois, une fois que vous maîtrisez les bases, vous serez en mesure de réaliser de bonnes démos. Lisez la suite pour en savoir plus !

Enregistrer une guitare acoustique – Les principes de base

Vibrations

Une guitare acoustique produit des vibrations par ses cordes. Les cordes font vibrer toute la caisse de résonance. Une grande partie du son est « retenue » dans le creux de la caisse de résonance et « échappe » par la rosace où le son est le plus fort. Toutefois, ce n’est pas le meilleur endroit pour placer le micro. En effet, chaque endroit donne un son différent. Le son varie également selon le type de guitare que vous utilisez. Ainsi, il existe des modèles de guitare acoustique folk Dreadnought, Concert, Jumbo et Parlor, ainsi que des guitares classiques et des guitares acoustiques possédant une caisse fabriquée particulièrement en plastique (Ovation). Chaque guitare produit des vibrations différentes et a son propre « sweet spot », soit l’endroit où le positionnement du micro est optimal. Bien sûr, ce positionnement dépend de vos propres besoins. Les ingénieurs du son aguerris savent généralement exactement où placer un micro, mais un débutant devra probablement expérimenter un peu pour trouver le « sweet spot ». Mettre un micro devant la rosace d’une guitare n’est pas idéal. En effet, sur cet endroit, le son est trop dense avec des basses parfois trop présentes. Il faudra d’abord écouter attentivement le son de votre guitare acoustique et d’essayer de trouver l’endroit où toutes les fréquences sont agréables et claires. La majorité des graves se situent près de la rosace, tandis que les aigus se trouvent plutôt au niveau de la 12e frette. Le positionnement du micro dépend de votre configuration d’enregistrement, du micro que vous utilisez et du son que vous voulez avoir. Le « sweet spot » pour avoir le son parfait se situe entre la rosace et la 12e frette d’une guitare acoustique.

Pas de micro dynamique

Avant de commencer à enregistrer, il vous faut le bon micro. Si vous n’utilisez pas de micro de qualité et que le positionnement de ce dernier n’est pas optimal, vous n’arriverez jamais à obtenir un bon enregistrement, quelle que soit la qualité de votre guitare acoustique. Pour réaliser le meilleur enregistrement possible, il vaut probablement mieux utiliser un micro à condensateur, plutôt qu’un micro dynamique. La raison est évidente : les micros à condensateur sont plus sensibles et offrent un meilleur rendu des fréquences aiguës, ainsi qu’une meilleure réponse transitoire. C’est le son vibrant qui s’éteint après quelque temps, caractéristique d’un instrument acoustique. Un micro à condensateur capte mieux ce type de son qu’un micro dynamique, sauf si ce dernier est un modèle haut de gamme. Les micros dynamiques tels que le SM57 sont particulièrement adaptés à la prise des amplis guitare électrique qui nécessitent une réponse transitoire relativement basse. Outre ces deux types de micros, il existe également des micros à ruban. Ces derniers fonctionnent à peu près selon le même principe qu’un micro dynamique, mais un micro à ruban permet de capter des fréquences très basses, allant jusqu’à 30 Hz. L’inconvénient d’un micro à ruban est qu’il est particulièrement fragile. En effet, il faut faire très attention à ne pas l’endommager lorsque vous l’utilisez sur scène. Ces dernières années, les micros à ruban ont fait leur retour, en raison du caractère sonore plus chaud que les micros à condensateur. Le micro à ruban est surtout utilisé pour les prises d’instruments à vent et de guitares électriques ou acoustiques. Si vous recherchez un son chaleureux, alors ce type de micro est un bon choix pour une utilisation à la maison. De plus, ces micros sont plus polyvalents. Contrairement à leurs homologues passifs, les micros à ruban actifs nécessitent une alimentation fantôme. Sans cette dernière, le son sera horrible. Voir également notre blog sur le micro à ruban. Il existe deux types de micros à condensateur : ceux ayant une large membrane et ceux ayant une petite membrane. Le premier type possède une plus haute sensibilité et capte davantage de détails que le deuxième type. Toutefois, les modèles à petite membrane peuvent supporter un volume sonore beaucoup plus élevé sans risque de distorsion, mais ils fournissent un son légèrement moins détaillé. Aussi, ils ont une directivité un peu plus prononcée que les micros à ruban large membrane. Ces derniers sont principalement utilisés pour l’enregistrement des chanteurs et des chanteuses, mais ils conviennent aussi pour la prise d’une guitare acoustique. Les micros petite membrane sont mieux adaptés à une utilisation en live, mais cela dépend également de la scène. En général, on place les micros petite membrane un peu plus proche de la source sonore qu’un micro petite membrane. Voir également notre article sur la différence entre les micros dynamiques et les micros à condensateur.

» Micros à condensateur large membrane
» Micros à condensateur petite membrane
» Micros à ruban

Pièce d’enregistrement

La pièce où vous vous trouvez joue un rôle important dans la qualité d’un enregistrement. En général, il vaut mieux éviter les pièces trop petites. Ainsi, il n’est pas une bonne idée de réaliser des enregistrements dans une cabine vocale de petite taille que l’on utilise chez soi. Le problème c’est que les petites pièces génèrent souvent des problèmes de résonance sur des fréquences similaires aux médiums offerts par des guitares acoustiques. Le moindre changement de placement du micro ou de l’instrument utilisés fait une grande différence dans les fréquences capturées par le micro. Bref, pour vous faciliter la vie, vous devriez choisir une pièce relativement grande pour faire vos enregistrements. Par contre, une pièce trop grande peut également causer des problèmes. En effet, ces types de pièces peuvent s’avérer trop réverbérantes, sauf si cet effet est voulu. Si ce n’est pas le cas, votre enregistrement ne captera pas l’ambiance que vous recherchez. Pour améliorer la qualité de la prise, vous pourriez utiliser tout simplement un panneau acoustique, mais n’utilisez pas trop de panneaux. Il sera donc une bonne idée de chercher une pièce – préférablement un studio – où la réverbération est bonne et le son est riche. Les guitaristes savent généralement trouver facilement l’endroit où leur instrument sonne le mieux. Il va de soi qu’il vaut mieux se positionner au milieu de la pièce pour réaliser un enregistrement. Bien évidemment, vous pouvez expérimenter et trouver ce qui vous plaît.

Enregistrer avec un seul micro

Il existe diverses techniques pour enregistrer le son d’une guitare acoustique. Dans les studios d’enregistrement, on prend généralement deux micros différents que l’on utilise dans toutes sortes de configurations. Les ingénieurs du son ont souvent leurs propres préférences basées sur leur expérience, ainsi que la pièce et les appareils qu’ils ont à leur disposition. À la maison, on utilise en général un seul micro en mono, deux micros en stéréo, un enregistrement room ou encore un micro avec un micro guitare. Le choix dépend de vos possibilités et de vos moyens. Si vous enregistrez avec un seul micro, vous devez le mettre à environ 40 centimètres de la 12e frette. D’après certains musiciens, il vaut mieux placer un micro petite membrane à 15 centimètres de cette frette. Expérimentez avec la distance, puisqu’il n’existe pas deux micros qui sont identiques. Si votre configuration d’enregistrement ne donne pas le son qui vous convient, alors rapprochez le micro un peu de la source sonore si le son est trop doux et non suffisamment détaillé ou bien éloignez le micro un peu de la source si le son est trop saturé. Dans le cas où le son est trop sombre ou trop chargé en basses, pointez le micro légèrement vers la tête de la guitare. Si le son est trop tranchant, vous pouvez pointer le micro un peu plus vers la rosace de la guitare. Une autre solution pour résoudre le problème d’un son trop tranchant consiste à placer le micro au niveau du chevalet, puis à le pointer vers la partie droite de la caisse de résonance. Avec l’utilisation d’un seul micro, le son peut être un peu fade et plat. Dans le cas où la prise de guitare est utilisée au sein d’un mix stéréo avec d’autres instruments de musique, un son de guitare trop fade ne posera pas de problème. En effet, pour enregistrer un groupe, il vaut mieux utiliser un seul micro. Par contre, si la guitare acoustique doit être mise en valeur, il est une bonne idée d’opter pour une configuration différente, avec deux micros, par exemple. Voulez-vous un son plus brillant ? Alors, vous pourriez enregistrer deux fois la même partie de guitare. Dans ce cas, pointez le micro la première fois vers la rosace et pointez-le plus vers la tête de la guitare la deuxième fois. Pendant les deux enregistrements, le micro peut se trouver au niveau de la 12e frette, mais vous pouvez également choisir la configuration décrite pour la méthode stéréo (chevalet et 12e frette). Pour utiliser cette méthode d’enregistrement, vous devez bien évidemment jouer deux fois à peu près la même chose. Les deux enregistrements doivent être en équilibre pour avoir un son de guitare plein et brillant.

Enregistrer avec deux micros

Si vous utilisez deux micros, vous avez évidemment plus de possibilités pour réaliser un bon enregistrement. En effet, avec une paire de micros, vous pouvez obtenir plus facilement le son que vous recherchez. Placez un micro (petite membrane) au niveau de la 12e frette, à une distance de 50 à 80 centimètres, et pointez-le vers la partie gauche de la rosace. Mettez l’autre micro au niveau du chevalet et pointez-le vers la partie droite de la rosace. Alternativement, vous pouvez pointer le premier micro vers la 12e frette et le micro près du chevalet vers la 8e frette. Expérimentez de nouveau avec la distance, le positionnement et la direction des micros. Une configuration de deux micros donne une grande différence. En effet, le son est plus ouvert et plus fidèle qu’avec un seul micro. C’est simple à expliquer : une prise de guitare est entendue par les deux oreilles. Par conséquent, l’enregistrement avec deux micros, comme un micro petite membrane et un micro large membrane par exemple, sonne plus naturel. Placez le micro petite membrane au-dessus du micro large membrane sans qu’ils ne touchent et pointez le micro petite membrane vers la rosace. Ainsi, le micro petite membrane capte le son tranchant et le micro large membrane enregistre le son plus riche et détaillé. Lors du processus de mixage, vous pouvez équilibrer les deux pistes selon vos besoins. Si vous manquez de temps et d’espace, une configuration XY est une bonne option. Pour ce type de configuration, vous devez positionner deux micros (petite membrane) à angle droit (90 degrés) l’un par rapport à l’autre. Les micros sont alors orientés vers la source sonore, soit la rosace.

Utiliser un micro guitare

Si votre budget est limité et que vous n’avez pas les moyens de vous procurer deux bons micros, mais que vous possédez une guitare électro-acoustique, vous pouvez évidemment utiliser un seul micro et le micro intégré à votre guitare pour réaliser des prises. Dans certaines situations, le mélange du signal d’un micro et celui d’un micro guitare peut donner un son plus détaillé. Pour le positionnement, vous pouvez utiliser les techniques mentionnées ci-dessus ou même prendre deux micros. Beaucoup d’ingénieurs du son diront qu’il vaut mieux faire simple. Cela vaut également pour l’enregistrement à l’aide d’un micro guitare, puisque la qualité de ce dernier joue un grand rôle dans la qualité de l’enregistrement. Dans la plupart des cas, la qualité est inférieure à celle obtenue dans un studio d’enregistrement. Mais si vous n’avez pas de micro, il peut être une bonne idée d’utiliser le micro de votre guitare, à condition que celui-ci soit de bonne qualité.

Bon à savoir

Quels sont les meilleurs micros pour les guitares acoustiques ?

Il existe tellement de micros sur le marché que l’on peut vite s’y perdre. De plus, le choix d’un micro dépend de votre budget et de vos besoins personnels. Le micro à condensateur large membrane Rode NT1-A est toujours une valeur sûre. En effet, pour environ 200 euros, vous obtenez un très bon micro. Avec un budget plus réduit, le micro Behringer B-1 est un bon choix. Aujourd’hui, on trouve des micros à partir de 39 euros, mais il vaut mieux dépenser un peu plus d’argent pour avoir moins d’interférences, une meilleure qualité de construction et un meilleur son. Si vous avez le budget pour un bon micro, les modèles suivants sont de bons choix : le micro petite membrane Shure SM81 (350 à 400 euros), le micro large membrane multidirectif Rode NT2A (400 à 450 euros), le micro petite membrane Shure KSM141 SL (400 à 450 euros), le micro large membrane AKG C214 Cardioid (400 à 450 euros), le micro large membrane Neumann TLM 102 (700 à 750 euros), le micro large membrane Shure KSM44 (1 000 à 1 500 euros) et le micro Royer R-121 Studio Ribbon (1 300 à 1 350 euros). Bien évidemment, le choix dépend de vos propres préférences. Le meilleur choix pour les chanteurs ou les chanteuses qui s’accompagnent à la guitare et les musiciens jouant en duo est probablement le micro à condensateur stéréo Ear Trumpet Labs Evelyn (1 900 euros). Ce micro est une bonne option pour les musiciens qui sont souvent sur scène ou en studio.

Directivités

Outre le micro – dynamique, condensateur (large ou petite membrane) ou à ruban – le choix de la directivité joue un rôle essentiel dans le son final. On distingue plusieurs directivités. Ainsi, certains micros se caractérisent par une sensibilité égale dans toutes les directions, tandis que d’autres micros sont plus sensibles à l’avant. Il existe quatre directivités différentes : omnidirectionnelle (capte tous les sons qui l’entourent), cardioïde (en forme de rein), super-cardioïde (en forme de grand rein) ou figure en 8/bidirectionnelle. Les micros petite membrane et les micros large membrane bas de gamme sont généralement de directivité cardioïde. Les modèles plus coûteux sont de directivité bidirectionnelle et offrent souvent la possibilité de choisir entre plusieurs directivités, ce qui les rend particulièrement polyvalents. Le choix d’une directivité dépend de vos besoins et l’utilisation que vous voulez en faire. Pour en savoir plus, lisez notre article à ce sujet.

Travailler à deux

Bien sûr, vous pouvez enregistrer le son de votre guitare sans l’aide de qui que ce soit. Toutefois, il vaut mieux être deux, puisque cela permet un travail plus rapide et plus efficace. En effet, avec deux personnes, vous n’avez plus besoin de vous lever à chaque fois pour positionner la guitare et le micro. De plus, deux paires d’oreilles valent mieux qu’une.

Voir également

» Micros à condensateur large membrane
» Micros à condensateur petite membrane
» Micros à ruban
» Pieds de micro
» Logiciels DAW
» Interfaces audio
» Produits acoustiques pour le studio
» Guitares acoustiques
» Guitares électro-acoustiques

» Comment brancher sa guitare sur son ordinateur ?
» Qu’est-ce qu’une réponse impulsionnelle, et à quoi sert-elle ?
» Qu’est-ce qu’une loadbox et comment l’utiliser ?
» Le reamping, c’est quoi et comment ça marche ?
» Connecter deux micros USB à un ordinateur, est-ce possible ?
» Comment prévenir la diaphonie (« mic bleed ») lors de vos enregistrements
» Voici comment brancher un micro sur votre ordinateur
» Le mixage au casque – Bon ou mauvais choix ?
» Rendre un mix stéréo plus immersif : créer de la profondeur avec deux enceintes
» Comment enregistrer le piano ?
» Enregistrer une batterie : une tâche assez complexe

Pas de réponse

Pas encore de commentaires ...

Laisser un commentaire