Après avoir terminé l’étape de l’enregistrement en studio, il est temps de passer au mixage. Mais quoi que vous fassiez, c’est la catastrophe générale ! Les choses ne tournent pas rond au niveau du son, mais vous ne comprenez pas d’où cela peut venir ? Il y a de fortes chances que vous ayez des problèmes de phase. Dans ce blog, vous allez découvrir ce que c’est la phase, ce qui en est la cause, et comment la corriger ou même prévenir !

Comment corriger ou prévenir les problèmes de phase en studio ?

Avant-propos

Les extraits audio auxquels nous faisons référence dans ce blog peuvent être retrouvés ici :

Qu’est-ce que la phase ?

Le son n’est rien d’autre que la vibration de l’air ambiant. Cette vibration se traduit par de faibles oscillations de pression acoustique, souvent représentées comme une forme d’onde (voir les images ci-dessous). La phase indique où nous nous trouvons dans cette onde sonore et s’exprime en degrés. Si vous enregistrez une source sonore avec deux micros différents, plusieurs formes d’onde vont être jouées simultanément. Si ces deux formes oscillent à la même fréquence, nous disons qu’elles sont « en phase ». Dans ce cas, le son provenant de vos enceintes sera deux fois plus fort. Il peut aussi arriver que les bosses de la première forme coïncident avec les creux de la deuxième. C’est ce que nous appelons « hors phase ». Le résultat est alors un son étrange ou même un magnifique silence.

Polarité

Dans la plupart des cas, l’enregistrement d’une caisse claire se fait via deux micros : l’un situé en haut, l’autre en bas. Et c’est là où les ennuis commencent : lorsque nous mélangeons plusieurs signaux issus de la même source sonore (voir l’image 1a). Dans l’extrait audio 1a, vous pouvez clairement entendre que les basses fréquences sont quasiment inaudibles. La solution est cependant simple : inversez la polarité de l’un des deux signaux à l’aide d’un inverseur de phase et le tour est joué (voir l’image 1b). Dans l’extrait 1b, vous entendez que le son de la caisse claire est beaucoup plus riche. Si votre interface audio, préampli micro ou table de mixage possède un inverseur de phase sur chaque canal, ceci peut déjà être fait lors de l’enregistrement. Sinon, vous pouvez le faire après dans votre logiciel DAW.

Image 1a – Problème de polarité :

Comment corriger ou prévenir les problèmes de phase en studio ?

Image 1b – Solution problème de polarité :

Comment corriger ou prévenir les problèmes de phase en studio ?

Variations de phase

Si les micros ne sont pas placés à une distance identique de la source sonore, vous pouvez obtenir des variations de phase. Le même problème se produit lorsque vous enregistrez une guitare ou une basse avec une boîte de direct et un micro. L’image 2a montre que les variations de phase peuvent causer de sérieux problèmes (les bosses de la première forme d’onde coïncident avec les creux de la deuxième). Encore une fois, la meilleure solution est d’inverser la phase. Sur l’image 2b, vous pouvez voir que le problème est résolu. Cependant, vous voyez aussi que le retard – qui était à la base du problème – est toujours présent. Afin de résoudre ce problème, il faut donc éliminer la variation de phase. Dans votre logiciel DAW, faites un zoom avant sur les formes d’onde pour resynchroniser les deux pistes. Alternativement, vous pouvez retarder le signal arrivant en premier à l’aide d’un « sample delay », comme montré sur l’image 2c. Dans l’extrait audio 2b, le contrebasse sonne plus précis et plus riche parce que la piste de la boîte de direct a été retardée de quelques millisecondes. Vous n’avez pas envie de bricoler vous-même ? Alors, vous pouvez simplement utiliser des plug-ins tels que Pi ou Auto Align.

Image 2a – Problème de polarité :

Comment corriger ou prévenir les problèmes de phase en studio ?

Image 2b – Solution variation de phase 1 (polarité) :

Comment corriger ou prévenir les problèmes de phase en studio ?

Image 2c – Solution variation de phase 2 (retard/delay) :

Comment corriger ou prévenir les problèmes de phase en studio ?

Réflexions

Les réflexions peuvent causer de sérieux problèmes. Si votre micro est situé près d’une surface réflexive comme, par exemple, un mur, il va non seulement capter le son provenant de la source sonore, mais aussi celui de la réflexion. Le signal réfléchi ne sera pas en phase avec celui provenant directement de la source. Comme mentionné plus haut, ces variations de phase peuvent causer la diminution de certaines zones de fréquences du spectre. Cela peut même arriver pour les enregistrements à l’aide d’un seul micro. Une fois que ce phénomène de filtrage en peigne (« comb filtering » en anglais) a infiltré votre enregistrement, c’est quasi impossible de l’éliminer. Il faut donc essayer de le prévenir. C’est toujours une bonne idée de faire un premier essai afin d’assurer que la qualité de l’enregistrement soit bonne. Si nécessaire, vous pouvez modifier la configuration de vos micros. Dans ce cas, les micros dotés d’une directivité cardioïde ou supercardioïde s’avèrent très utiles. En effet, ceux-ci peuvent être positionnés de manière à ce que la réflexion tombe exactement dans l’angle mort du micro.

Problèmes de phase lors du mixage

Les problèmes de phase peuvent également se produire lors du mixage. Les égaliseurs et compresseurs multibandes peuvent causer de sérieuses variations de phase dans certaines zones de fréquences. Si, par exemple, vous appliquez un égaliseur sur la caisse claire et vous écoutez le signal individuellement, la variation ne sera pas immédiatement évidente. Cependant, au moment que vous y ajoutez le signal des micros overhead, le son sera rendu méconnaissable. Alternativement, vous pouvez opter pour un « linear phase EQ ». Comme son l’indique déjà, ce type d’égaliseur ne cause pas de variations de phase.

Comment vous faites pour résoudre les problèmes de phase ? Avez-vous des astuces ou conseils pour vos collègues musiciens ? Partagez-les ci-dessous !

Voir également

» Qu’est-ce que la directivité ?
» Comment enregistrer le piano ?
» Mixer : inserts et aux sends
» Le placement des micros pour une prise de son stéréo
» 5 conseils pour le mastering maison
» Tout savoir sur les compresseurs : à quoi ça sert et comment ça marche ?
» La guerre du volume : plus fort c’est mieux ?

» Quel est le meilleur micro pour instrument ?
» Quel est le meilleur micro pour le chant ?
» Quel est le meilleur micro de studio ?

» Logiciels DAW
» Micros
» Interfaces audio
» Tous les produits Studio & Enregistrement

Pas de réponse

Pas encore de commentaires ...

Laisser un commentaire