Notre service client reçoit de nombreuses demandes à propos de sujets variés. Dans cet article, nous vous expliquerons précisément quelle est la différence entre une enceinte active et une enceinte passive. Il s’agit d’un point important que vous devez prendre en considération avant d’acheter une paire d’enceintes.

Enceintes et amplis

Vous l’avez certainement déjà constaté, les enceintes sont séparées en deux grandes catégories, à savoir les enceintes actives et les enceintes passives. Les enceintes actives sont équipées d’origine de leur propre module d’amplification. Les enceintes passives nécessitent un ampli externe. Ces deux modèles ont leurs propres caractéristiques et spécificités, il est donc difficile de vous dire lequel sera le meilleur. Tout dépend de l’application que vous allez en faire. Si vous avez encore des doutes après la lecture de cet article, il est préférable de demander conseil auprès de notre service client.

Enceintes actives

Tout d’abord, commençons par les enceintes actives ! Ces modèles intègrent un ampli, ce qui permet de les utiliser directement et sans difficulté. La puissance de ce module d’amplification est réglée pour correspondre parfaitement aux composants de l’enceinte et vous n’avez pas à vous soucier de leur bon fonctionnement. De plus, il est plus facile de connecter une enceinte active à une deuxième enceinte active en utilisant un câble de signal. Tout ce qu’il vous reste ensuite à faire est de connecter le câble d’alimentation sur une prise de courant !

Enceinte active large bande

De nombreux DJ et animateurs de soirées qui débutent choisissent de s’équiper d’un système actif composé de deux enceintes actives large bande. Le terme large bande signifie tout simplement que l’enceinte est capable de retransmettre tout le spectre sonore allant des aigus aux graves en passant par les médiums. Les amplis sont déjà intégrés et aucun calcul supplémentaire n’est nécessaire. Les composants sont adaptés pour fonctionner ensemble et la connexion est d’une grande simplicité.

Compléter des enceintes avec des caissons de basses

Vous souhaitez compléter un système actif avec des caissons de basses ? Dans la plupart des cas, ce n’est pas un problème. Si vous avez déjà une paire d’enceintes actives de 12 ou 15 pouces, il est très facile de les associer à des caissons de basses actifs de 15 ou 18 pouces. Les sons graves seront correctement retransmis par les caissons de basses et les aigus et les médiums par les enceintes. Étant donné que les caissons de basses se chargent des sons graves et qu’ils sont plus lourds, il est plus facile de les poser à même le sol. Pour obtenir une projection optimale avec vos enceintes, il est préférable de les surélever en les installant sur des pieds ou des barres de couplage montées sur vos caissons de basses. La plupart des marques proposent des caissons de basses correspondants à leurs enceintes pour faciliter l’extension de votre système.

L’avantage d’un caisson de basses actif est qu’il intègre souvent un crossover. Un crossover est un filtre qui permet de séparer les fréquences hautes et basses du signal entrant (venant de la table de mixage, par exemple). Cette opération intervient avant même que le signal soit amplifié. Ensuite, les graves sont transmis à l’ampli de votre caisson de basses et les aigus à vos enceintes large bande. De cette manière, votre système est plus efficace et aucune puissance d’amplification n’est perdue.

Enceinte satellite avec caisson de basses actif
Enceinte satellite avec caisson de basses actif

Enceintes passives

Les enceintes passives sont des modèles dépourvus d’ampli. Pour fonctionner correctement, vous aurez donc besoin d’un ampli externe adapté. Les enceintes passives sont souvent utilisées dans des installations fixes, mais elles sont également appréciées par les DJ et les ingénieurs du son qui souhaitent composer leur propre système. Avec les enceintes passives, il est important de faire attention à l’équilibre en matière de puissance entre vos enceintes et l’ampli. Assurez-vous que votre ampli fournit un peu plus de puissance que la limite acceptée en théorie par vos enceintes. Votre ampli doit alors moins travailler pour fournir la puissance adéquate. Pour résumer, la puissance maximale que l’ampli peut délivrer doit être légèrement supérieure à la puissance admissible des enceintes. Ces deux puissances sont indiquées en watts dans les caractéristiques.

Écrêtage

Si vous choisissez un ampli d’une puissance trop faible pour vos enceintes, il est possible qu’il sature et génère un écrêtage qui pourrait endommager votre équipement. Ce problème est souvent indiqué par des voyants qui passent au rouge et signifient que l’ampli est à sa capacité maximale. Les composants internes ne sont pas prévus pour, ce qui engendre généralement un son de mauvaise qualité. Pour illustrer notre propos, vous pouvez le comparer à une personne qui peut soulever 40 kg. Elle sera capable de transporter quelques grosses pierres de 20 kg en fournissant moins d’effort qu’une personne qui arrive à porter tout juste 20 kg.

Mieux vaut trop que pas assez

Les conseillers du service client Bax Music vous recommandent souvent de choisir un ampli qui délivre plus de puissance que celle admise en théorie par vos enceintes. Les pics sont alors absorbés plus facilement, sans distorsion et vous avez encore de la marge pour ne pas solliciter votre ampli au maximum de ses capacités. Lorsque vous souhaitez agrandir un système passif avec des caissons de basses, il est également préférable de vous équiper d’un rack d’amplis complet pour fournir la puissance appropriée à vos enceintes passives (parfois appelées enceintes satellites) et à vos caissons de basses. Un rack d’amplis consiste généralement en un flight case à double porte, dans lequel sont montés vos amplis et autres périphériques.

Flight case avec crossover et amplis 19 pouces
Flight case avec crossover et amplis 19 pouces

La plupart du temps, un ampli est utilisé pour fournir la puissance nécessaire aux enceintes satellites et un autre ampli est employé pour les caissons de basses. Tout comme pour un système actif, le signal est divisé par un crossover qui est souvent de format rack 19 pouces. De cette façon, le signal est à nouveau séparé avant d’être amplifié pour bénéficier d’une efficacité optimale.

Exemple de configuration avec crossover
Exemple de configuration avec crossover

Donc, au final vous obtenez un système avec des enceintes satellites, des caissons de basses et un rack d’amplis intégrant vos amplis et d’autres périphériques.

Quel ampli choisir pour vos enceintes ?

Tout d’abord, commençons par les enceintes classiques. Par exemple, vous avez choisi une enceinte avec une puissance RMS de 300 watts et une impédance de 8 ohms. En règle générale, un ampli doit fournir 1,5 à 2 fois plus de puissance que la puissance RMS de votre enceinte. L’idéal serait donc de choisir un ampli fournissant entre 450 et 600 watts RMS sur 8 ohms par côté. Avec un caisson de basses, c’est légèrement différent. Il faut beaucoup de puissance pour produire des sons graves, car le woofer d’un caisson de basses doit se déplacer avec une plus grande amplitude. Afin de pouvoir fournir ces puissances de crête, on utilise souvent un ampli fournissant deux fois plus de puissance que la valeur exprimée en watts RMS par le caisson de basses.

Que signifient RMS et la valeur maximale ?

Les lettres RMS signifient « Root Mean Square » et correspondent à la puissance continue qu’un ampli peut fournir sans endommager votre enceinte ou à la puissance mesurée d’une enceinte en utilisant un sinus. Cette puissance est exprimée en watts. Un sinus est un son statique comparable à une sorte de bourdonnement dans vos enceintes. La fréquence du sinus est presque toujours utilisée et mesurée à 1 000 Hz (vous voyez souvent @ 1 kHz dans les caractéristiques). La musique que vous allez diffuser à travers vos amplis et enceintes est différente d’un sinus statique. La musique est en fait dynamique et se compose souvent de pics et de creux. Les composants de l’enceinte peuvent généralement compenser sans problème ces pics. C’est pourquoi il est possible d’utiliser un ampli plus puissant.

À quoi correspondent précisément les ohms ? Et quelle est la différence entre 4 et 8 ohms ?

L’ohm (Ω) est l’unité avec laquelle la résistance/l’impédance d’une enceinte est mesurée. Une résistance de 4 et 8 ohms est souvent mentionnée dans les caractéristiques des enceintes. Si vous recherchez un ampli pour vos enceintes, il est donc utile de savoir si elles possèdent une résistance (ou impédance) de 4 ou de 8 ohms ! Nous l’indiquons sur notre site pour toutes les enceintes passives.

Puissance VS résistance

Un ampli peut fournir plus de puissance avec une résistance plus faible, mais naturellement cela ne peut pas durer indéfiniment. De nombreux amplis d’entrée de gamme peuvent facilement gérer une résistance (ou impédance) de 4 ou 8 ohms. Mais avec 2 ohms, l’histoire se corse pour de nombreux amplis. Lorsqu’un ampli peut fournir 2x 500 watts à 8 ohms, il peut généralement fournir environ 750 à 1 000 watts à 4 ohms. Pour les amplis d’entrée de gamme, la différence est souvent légèrement inférieure à cause de composants moins résistants.

8 ohms ou 4 ohms ?

Pourtant, la plupart des enceintes que vous rencontrez sont de 8 ohms. Comment est-ce possible ? 4 ohms c’est pourtant mieux ? En réalité, c’est vraiment très simple. De nombreuses enceintes passives possèdent une sortie supplémentaire permettant de connecter une autre enceinte, ce qui est utile dans certains cas. Par exemple, si vous souhaitez utiliser deux enceintes de chaque côté ou si vous devez diffuser une musique de fond à un public assis. Deux enceintes sont placées devant et deux enceintes sont installées à mi-chemin de la salle. Ainsi, le volume des deux premières enceintes ne doit pas être mis au maximum et vous n’avez pas besoin d’un ampli supplémentaire pour couvrir l’ensemble du public.

Exemple de configuration avec installation parallèle
Exemple de configuration avec installation parallèle

Connexion en série : à quoi devez-vous faire attention ?

Cependant, il n’est pas possible de raccorder des enceintes à l’infini. Lorsque vous connectez deux enceintes de 8 ohms avec une puissance de 300 watts RMS, la résistance des deux enceintes connectées est alors divisée par deux, tandis que la puissance double. Vous devez donc amplifier 600 watts sur 4 ohms.

Si vous envisagez de connecter trois enceintes de 8 ohms ou plus, la résistance diminuera et vous allez probablement surcharger votre ampli très rapidement avec toutes les conséquences que cela entraîne. La résistance sera bientôt autour de 2 ohms, ce qui est bien trop bas ! Vous devez également effectuer une connexion en série, ce qui n’est pas forcément une chose aisée avec les pinces serre-fils (également appelées borniers). Il s’agit des pinces situées à l’arrière de vos enceintes et qui servent à maintenir les fils électriques. Vous les voyez souvent sur les systèmes hi-fi stéréo.

En fait, vous réalisez une boucle avec les sorties + et – de votre ampli. Le bornier + de l’ampli doit être connecté au bornier + de la première enceinte. Ensuite, le bornier – de la première enceinte va être raccordé au bornier + de la deuxième enceinte et pour finir le bornier – de la deuxième enceinte doit être connecté au bornier – de l’ampli. Dans ce cas, la résistance et la puissance sont doublées ! Supposons que nous sortions d’une seule enceinte avec une puissance de 1x 300 watts à 8 ohms. Ici, nous branchons la même enceinte dans une connexion en série. Au lieu de 1x 300 watts à 8 ohms, la puissance est désormais de 1x 600 watts à 16 ohms. Ce circuit n’est pas utilisé très souvent, mais il peut constituer une solution d’urgence.

Connexion en série
Connexion en série

Est-il possible d’avoir des amplis avec une résistance de 16 ohms ? Oui, mais comme vous l’avez lu lu précédemment, la puissance diminuera en raison d’une résistance plus élevée. Si nous utilisons l’ampli de notre exemple, il délivrera environ 250 watts à 16 ohms. Les enceintes ne seront alors pas utilisées à pleine capacité, car l’ampli ne reçoit pas plus de puissance à cause de la résistance élevée. Comme on le dit souvent dans la pratique, vos enceintes ne sont pas assez puissantes.

J’ai entendu parler de filtres et de crossover, est-ce qu’il s’agit de la même chose ?

Non, les termes filtre et crossover ont bien quelque chose en commun, mais ils ne sont pas tout à fait identiques !

Crossover pour enceintes et caissons de basses passifs

Un crossover est un filtre séparateur, ce qui signifie qu’un signal entre puis une séparation est opérée et deux signaux en sorte. Dans les enceintes passives classiques avec un woofer et un tweeter, un crossover de ce type est souvent intégré pour garantir que les médiums et les graves soient traités par le woofer (grand haut-parleur) et les aigus par le tweeter (petit haut-parleur).

Enceinte satellite passive avec crossover
Enceinte satellite passive avec crossover

Pour les caissons de basses passifs, il s’agit généralement de la même chose mais avec une légère différence. Le crossover d’un caisson de basses prend les graves et les transmet directement au caisson de basses. Les médiums et les aigus sont ensuite redirigés vers les enceintes satellites. C’est pourquoi vous voyez parfois que les caissons de basses et les enceintes satellites sont connectés ensemble. Cependant, ce système n’est pas très efficace, car une partie de la puissance est perdue en production de chaleur et pour le fonctionnement du crossover. De plus, vous ne pouvez pas ajuster l’équilibre entre les graves et les aigus et vous ne pouvez pas déterminer la fréquence de coupure, car elle est définie par défaut. Votre caisson de basses va ainsi traiter tout ce qui est en dessous de 120 Hz, le woofer de votre enceinte large bande les fréquences entre 120 Hz et 2 500 Hz et le tweeter tout ce qui est au-dessus de 2 500 Hz.

Caisson de basses passif avec crossover
Caisson de basses passif avec crossover

Crossover actif pour les enceintes et caissons de basses passifs

Comment pouvons-nous résoudre ce problème ? Dans l’exemple énoncé au tout début, nous parlions de deux amplis et d’un crossover. Il s’agissait d’un crossover de 19 pouces et plus précisément d’un crossover actif. Un crossover actif signifie que la fréquence de coupure peut être ajustée entre les aigus et les graves. Cela peut être effectué avec quelques commutateurs avec des valeurs fixes, mais également de manière variable. La fréquence de coupure d’un crossover actif détermine en fait le moment où les graves s’arrêtent et où les aigus commencent. Il s’agit d’un changement graduel (ou pente), les fréquences étant lentement atténuées et reprises. Un crossover actif est souvent défini à l’écoute, mais vous pouvez également mesurer les fréquences. De cette manière, vous pouvez organiser de façon optimale votre système d’enceintes en terme de son.

Crossover
Crossover

L’efficacité d’un crossover actif

Avec un crossover actif, votre système est également organisé de manière plus efficace. Le crossover est connecté directement après la source du signal, ce qui peut être votre table de mixage, par exemple. Ainsi, il ne reçoit que le signal et rien n’a encore été amplifié. Le crossover divise ensuite le signal à la limite que vous avez spécifié. Cela vous donne un signal avec seulement des aigus (en stéréo) et un signal avec seulement des graves (en stéréo). Les aigus sont transférés à l’ampli qui est connecté à vos enceintes classiques et les graves à l’ampli connecté à votre caisson de basses. L’avantage principal est que chaque ampli reçoit exactement le signal qui doit être amplifié ! Ainsi, l’ampli peut se concentrer de manière optimale sur l’amplification des sons graves ou aigus, sans s’occuper du reste. En outre, vous pouvez mieux ajuster le volume entre aigus et graves.

Fréquence de coupure variable
Fréquence de coupure variable

Crossover pour les enceintes actives

Les enceintes large bande actives intègrent souvent un crossover. Cela peut être fait de deux manières, à savoir avant et après l’amplification. Si la séparation a lieu avant l’amplification, vous avez besoin de deux amplis. Un pour le haut du spectre et un autre pour le bas. Certaines enceintes proposent cette fonction, vous voyez souvent le terme « bi-amplifié ». Par conséquent, la puissance n’est pas perdue par la production de chaleur et chaque module obtient exactement ce dont il a besoin pour l’amplification. Vous pouvez également reconnaître la bi-amplification au fait que la puissance de l’ampli est indiquée deux fois. Par exemple : 340 + 60 W.

Enceinte satellite active avec amplis après crossover
Enceinte satellite active avec amplis après crossover

Si la séparation a lieu après l’amplification, un ampli classique est utilisé, suivi d’un crossover passif. Cela concerne principalement les enceintes d’entrée de gamme.

Enceinte satellite active avec amplis avant le crossover
Enceinte satellite active avec amplis avant le crossover

Crossover actif pour les caissons de basses actifs

Un crossover actif pour un caisson de basses actif est déjà intégré dans le boîtier. En réalité, il fait exactement la même chose qu’un crossover passif, mais au niveau du signal et pas si le signal est déjà amplifié ! De plus, avec cette version, vous pouvez souvent ajuster la fréquence de coupure. Le crossover actif d’un caisson de basses actif divise d’abord le signal en haut et en bas du spectre. Le signal des sons graves est ensuite transmis au module d’amplification du caisson de basses, le signal des aigus est alors redirigé vers les enceintes.

Une enceinte active n’a presque jamais de crossover actif. En effet, le fabricant a déjà été en mesure d’optimiser l’équilibre entre le tweeter et le woofer lors de sa conception. Un caisson de basses actif possède généralement un crossover actif, car le fabricant ne sait pas quelles enceintes actives vous allez utiliser. Vous pouvez ensuite le compléter et l’affiner à votre guise.

Caisson de basses actif avec fréquence de coupure variable (crossover)
Caisson de basses actif avec fréquence de coupure variable (crossover)

Filtre coupe-bas (filtre subsonique, filtre passe-haut, low cut)

Aussi bien les enceintes passives, les amplis et parfois même les enceintes actives sont équipés d’un filtre coupe-bas. Dans la plupart des cas, il s’agit d’un filtre subsonique. Un filtre coupe-bas garantit que tous les sons en dessous d’une certaine fréquence sont éliminés. Cela peut être dû au fait qu’un ampli doit faire beaucoup trop d’efforts pour amplifier ces tonalités ou lorsque le haut-parleur ne peut pas les reproduire correctement. Un filtre coupe-bas peut également être décrit comme étant passe-haut ou « low-cut » en anglais.

De plus, il existe encore un filtre subsonique. Un filtre subsonique est similaire à un filtre coupe-bas, mais il élimine uniquement les tonalités très basses qu’un haut-parleur normal ne peut pas reproduire correctement. Ainsi, vous évitez d’utiliser de l’énergie inutilement pour des sons qui ne sont pas perceptibles par l’oreille humaine ! Les filtres subsoniques se trouvent le plus souvent dans les amplis. Ces filtres fonctionnent souvent jusqu’à 40 ou 50 Hz.

Voir également

» Enceintes actives large bande
» Caissons de basses actifs
» Enceintes passives large bande
» Caissons de basses passifs
» Toutes les enceintes & accessoires
» Amplis

» Quelle est la meilleure enceinte ?
» Comment étendre votre configuration d’enceintes
» Comment brancher ses enceintes de monitoring

6 réactions
  1. Mathieu dit :

    Bonjour,

    Est-il envisageable d’utiliser des enceinte actives avec un ampli ce type: https://hifivintage.eu/fr/amplificateurs/2884-jvc-vr-5525lx.html ?

    L’idée est de pouvoir utiliser les caractéristiques intéressantes des enceintes Klipsch R51 PM par exemple (connectivité sans fil, liaison avec smart TV facilitée, etc…) mais de quand même les utiliser de temps en temps avec un lecteur CD traditionnel et donc, un autre ampli que ceux qui sont déjà dans les enceinte ?

    Merci de votre réponse.

    • Bonjour Mathieu,

      Il n’est pas recommandé de brancher des enceintes actives sur un ampli externe, puisque vous reamplifiez le signal dans ce cas. Il vaut mieux opter pour une enceinte qui offre davantage de possibilités de connexion.

      Marnix | Bax Music

  2. Lecoustre dit :

    Bonjour ,

    Pourquoi une enceinte active qui dit produire 1100 watt au moin en peak à tel une alimentation de 140 watt , sont tel doter de gros condensateurs . Cela induit t’ils pour une qualité de son de les laisser plus longtemps à bas volume afin d’exploiter leurs plein potentiel , cela induit t’il un fort risque à pleine puissance d’user prématurément les condensateurs sur un signal électrique n’ayant pas de protection contre les harmoniques ?

    Cordialement

    • @Lecoustre : une enceinte de 1 000 watts n’enregistrera pas à 1 000 watts puisque la valeur d’un signal audio passe par des maxima crêtes et par des maxima creux. Les condensateurs de l’alimentation en prennent la moyenne. Je ne pense pas qu’une enceinte avec une alimentation de 140 watts est capable de délivrer une puissance de 1 000 watts. Il se peut que le fabricant le dise mais dans la pratique, la puissance RMS d’une telle enceinte s’avère être beaucoup moins élevée !

  3. MAUBECQ dit :

    Entre le son d’ une sono et le son d’ une hi fi qui peut monter dans les graves lequel est le meilleur ?
    Avec tous mes remerçiements.

    • @MAUBECQ:

      Tout dépend de votre application. Les systèmes Hi-Fi sont adaptés pour une utilisation à domicile et les systèmes sono sont souvent utilisés lors de soirées, d’événements, etc. Si vous souhaitez rajouter des graves dans votre système (Hi-Fi ou sono/PA), vous pouvez le compléter en y ajoutant un caisson de basses. Par rapport aux enceintes Hi-Fi, les systèmes sono/PA fournissent un son plus puissant et sont moins chers.

Laisser un commentaire