Quasiment tous les artistes – chanteurs, DJ, groupes – ont déjà rencontré des problèmes de son ou d’autres difficultés techniques sur scène. Le plus souvent, ce genre de problèmes doit être résolu à l’aide de l’ingénieur du son sur place. La plupart d’entre eux font de leur mieux pour remédier aux problèmes, mais certains semblent être en quête du titre « ingénieur du son le plus pire de l’histoire ». Puisque vous ne voulez sûrement pas qu’on vous appelle ainsi, nous avons regroupé dans ce blog les choses à éviter ABSOLUMENT en tant qu’ingé du son !

Vous êtes musicien ? Alors, vous apprécierez sûrement notre blog expliquant comment obtenir une qualité sonore optimale sur scène !

Ce qu'il ne faut PAS faire en tant qu'ingénieur du son live

Faire oui de la tête…

Si vous travaillez avec des artistes, la règle d’or est de ne pas imposer votre opinion, mais d’écouter ce qu’ils ont à dire. Si l’on vous demande de faire quelque chose, faites-le ! Faire oui de la tête et puis ne faire rien, ou prétendre tourner les boutons en souriant, ne se fait simplement pas. Essayez de comprendre l’artiste ou le groupe, et aidez-les où vous le pouvez. Un concert réussi avec une bonne qualité sonore rend tout le monde heureux : l’artiste, le public et vous en tant qu’ingénieur du son !

Ne pas montrer de l’intérêt pour la salle

Ne faites pas l’erreur de penser que la qualité audio est bonne partout dans la salle si elle est bonne à votre poste de travail. Et non, ce n’est pas toujours la faute de la qualité du matériel. Votre job est de tirer le maximum de la salle à l’aide de l’équipement présent sur place. Parcourez la salle, testez, écoutez et répétez ! Formez vos oreilles afin qu’elles puissent tirer le meilleur parti de n’importe quelle salle.

Utiliser des enceintes de monitoring ? Pas nécessaire !

« Je m’en fous de la position des enceintes de monitoring, je monte simplement le volume ! » Simplement tourner les boutons et détruire les oreilles des musiciens sur scène n’est pas exactement pas recommandé. Certes, ces enceintes sont puissantes, mais en tant qu’ingénieur du son, il vous revient de trouver la position d’écoute idéale afin de garder le volume sur scène le plus bas possible. Un petit effort qui fait une grande différence ! Les personnes sur scène vous seront reconnaissantes.

Un mix de monitoring, c’est quoi ?

Chaque musicien aura des demandes particulières en ce qui concerne le mix qu’il voudra entendre. Par exemple, le chanteur voudra entendre sa voix et continuer à bien distinguer la guitare et la batterie. Se produire sur une scène bruyante n’est pas facile, assurez-vous donc de fournir aux musiciens un mix qui les aide au lieu d’un mix qui nuit à leur performance !

Tout va bien, je vais me permettre une bière !

Les choses vont rondement, vous êtes content de la qualité sonore : temps de boire une petite bière au bar. « Oh, et au fait, j’ai oublié mon casque, donc je n’entends rien dans ce brouhaha. » Cette mentalité est exactement le contraire de ce que vous devriez faire. Assurez-vous donc de toujours emporter tout l’équipement nécessaire, et restez à votre poste de travail pour une résolution rapide de tout problème éventuel. Vous entendez un larsen ? Les guitares sont-elles trop dominantes dans le mix ? Faites ce que vous devriez faire.

Fashionably late

Ne tentez pas d’être comme les artistes en arrivant « légèrement » en retard. Tout doit être prêt AVANT que le show ne commence. Contrôler si tout fonctionne bien pendant la performance du groupe de première partie est à éviter à tout prix. Les groupes se produisant en première partie sont souvent au début de leur carrière, et donnent le maximum pour percer dans le monde de la musique. Pour un ingénieur du son live, un soundcheck – le jour auparavant, par exemple – est simplement indispensable.

Exagération

Vous avez sûrement compris que ce blog est écrit avec un peu d’exagération, mais son message n’en est pas moins vrai. Essayez d’être bon dans ce que vous faites, d’écouter les musiciens et d’aider où vous le pouvez ! En tant qu’ingénieur du son live, vous jouez un rôle essentiel. Travaillez en collaboration pour donner au public, à l’artiste et à vous-même la meilleure expérience possible.

Quelle est votre plus grande gaffe en tant qu’ingénieur du son live ? Et quelle leçon en avez-vous tiré ? Faites-le nous savoir dans les commentaires ci-dessous !

Voir également

» Les connexions symétriques et asymétriques expliquées
» Comment utiliser les moniteurs pour obtenir une qualité sonore optimale sur scène ?
» Machines à fumée : 5 choses à faire et à ne pas faire pour prolonger la durée de vie
» Les lasers sont-ils des jeux de lumière dangereux ?

» Tout matériel de sonorisation

Pas de réponse

Pas encore de commentaires ...

Laisser un commentaire