Nous entendons parfois la remarque que vous n’êtes un véritable DJ que lorsque vous utilisez des vinyles. Mais est-ce bien vrai ? Les « vrais » DJ mixent-ils vraiment avec des vinyles plutôt qu’avec des fichiers numériques (MP3) via un CDJ, un contrôleur ou un ordinateur portable ? Et d’où vient cette remarque ? Menno, blogueur invité, plonge dans l’histoire du mix et donne son avis sur le combat qui oppose les utilisateurs de vinyles aux adeptes du numérique !

Les « vrais » DJ mixent en numérique ou avec des vinyles ?

Retour dans les années 80 et 90

Afin de vous donner une réponse appropriée, il est nécessaire pour moi de remonter dans le temps. Le DJ’ing existe depuis les années 70, mais n’a vraiment pris son essor que dans les années 80. À l’époque, il fallait faire beaucoup d’efforts pour être un bon DJ : dépenser beaucoup d’argent pour acheter les vinyles, passer des heures à chercher une chanson que l’on avait entendu à la radio (Shazam n’existait pas encore) et s’entraîner sans fin pour apprendre à enchaîner les morceaux sans accroc. Dans les années 90, l’introduction du lecteur CD avec le contrôle de pitch a permis aux DJ d’utiliser également des CD, mais les possibilités étaient encore limitées. Il n’était pas possible de scratcher, donc le lecteur CD n’était pas une option pour les fans de hip-hop. D’autres DJ sont restés fidèles au vinyle parce qu’ils pensaient que le vinyle sonnait mieux sur une grande installation ou ils ne voulaient pas s’habituer à une nouvelle technique. Pour le grand public, les CD sont devenus la nouvelle norme, car ils étaient plus petits et moins vulnérables. Les vinyles ont donc peu à peu disparu des magasins et du salon pour se retrouver sur les marchés aux puces ou carrément à la décharge.

Les « vrais » DJ mixent en numérique ou avec des vinyles ?

Le nouveau millénaire

Au début des années 2000, le CD a vraiment fait une percée auprès des DJ. Je voudrais mentionner trois développements importants : la sortie du lecteur CDJ1000 par Pioneer en 2001. Les DJ professionnels ont adopté cette solution parce que la technique et la disposition du CDJ1000 répondaient à leurs besoins. La disposition du CDJ1000 présente des similitudes avec une platine classique tout en offrant des possibilités qui n’étaient pas possibles auparavant, telles que le maintien du tempo principal et la définition d’un point de repère (Cue-point). Ces avancées technologiques ont permis de transformer votre lecteur CD en instrument d’une manière différente de celle du vinyle. Le CDJ1000 pouvait également lire des CD gravés (ce que tous les lecteurs CD ne pouvaient pas faire au début), permettant ainsi aux DJ de jouer leurs musiques faites maison et gravées sur CD. Par conséquent, vous pouviez faire un morceau en studio pendant la journée et le jouer le soir même en club. De plus, les CD étaient plus faciles à transporter en avion comme bagage à main qu’un bac à vinyles. Au début des années 2000, il était également possible de télécharger de la musique et de la mettre sur CD. Ces possibilités ont clairement contribué à l’essor du métier de DJ. La collecte de musiques est ainsi devenue beaucoup plus facile et moins onéreuse.

Les « vrais » DJ mixent en numérique ou avec des vinyles ?

DJ numérique

De nombreux DJ sont passés du vinyle au CD dans les années 2000, ou ont choisi une combinaison des deux techniques. Dans un petit groupe (principalement issu de la scène hip-hop), le vinyle est toute même resté incontournable. Pour ces DJ, c’est aussi devenu une fierté de s’en tenir à un support analogique de la vieille école. Entre-temps, il est devenu de plus en plus difficile pour les amateurs de vinyles d’acheter de nouveaux disques, tandis que le téléchargement de musique devenait de plus en plus accessible et accepté. Le téléchargement a ensuite créé un nouveau mouvement : le DJing numérique avec un ordinateur portable. Des programmes informatiques tels que Serato, Traktor et Virtual DJ permettent au DJ de modifier les fichiers audio numériques d’un ordinateur via une platine (DVS) ou un lecteur CD, de sorte que l’on bénéficiait du même contrôle et la même sensation que si l’on utilisait un disque vinyle classique. Plus tard, des contrôleurs indépendants ont également vus le jour, éliminant ainsi la nécessité d’une installation complète DJ. Ils ont permis de faire en sorte que pour une somme modique, un DJ puisse apparaître dans n’importe quelle chambre.

Scène hip-hop

Ce qui est intéressant dans le développement du numérique, c’est que dans la scène hip-hop (qui s’accroche à l’analogique avec les vinyles), il était également accepté de faire du DJing numérique avec un ordinateur portable et Serato ou Traktor sur scène. Même l’un des fondateurs du hip-hop, Grandmaster Flash, utilisait un ordinateur portable lors de ses sets. La résistance à l’utilisation des techniques numériques a beaucoup à voir avec l’histoire du DJing. Le temps, l’argent et les efforts que le DJ devait consacrer à l’époque à la maîtrise de cet art ont soudain subi une énorme dépréciation de valeur ou, au contraire, ont permis d’améliorer considérablement l’efficacité, selon la façon dont on voit les choses.

Les « vrais » DJ mixent en numérique ou avec des vinyles ?

Les années 2010

Fin 2009, Pioneer a sorti le CDJ2000. Ce lecteur permettait de lire de la musique à partir d’une clé USB, ce qui a permis aux DJ de remplacer leurs pochettes CD par une simple clé USB contenant des heures de musique. C’est en partie pour cette raison que le CD a presque disparu en tant que support pour le DJing. L’inconvénient de l’avancée du numérique est que la musique n’est plus un produit concret. L’émotion d’un MP3 par rapport à un vinyle ou à un CD avec une pochette illustrée est loin d’être aussi bonne. C’est une raison importante qui explique le retour du vinyle. Cette tendance a également été reprise par les DJ. Le vinyle est un excellent moyen de transmettre des émotions sur la piste de danse. Les DJ ont su se démarquer en se positionnant en tant qu’amoureux de la musique ; en tant que personne qui a fait l’effort de collectionner des vinyles et qui a maîtrisé la technique sans outils numériques. En définitive, c’est devenu un jeu d’enfant de mixer et le nombre de DJ est devenu exponentiel.

Conclusion

De nos jours, il existe de nombreuses plateformes numériques différentes, dans toutes les gammes de prix, pour convenir à tous les DJ, de l’amateur au professionnel. Vous n’êtes donc pas un DJ quand vous mixez avec autre chose que des vinyles ? En ce qui me concerne, c’est un raccourci un peu trop facile. De nombreux DJ ont fait évoluer le métier à l’aide des techniques numériques. Les nouvelles technologies laissent place à de nouveaux moyens créatifs pour transmettre la musique au public. Cela peut se faire facilement, mais aussi de manière innovante et avec passion. Je fais parfois la comparaison entre la conduite d’un vieux cabriolet et celle d’une BMW de luxe toute neuve et je me demande quelle voiture se conduit le mieux. Est-il préférable de conduire un cabriolet les cheveux au vent un jour d’été ou une BMW avec la climatisation et une bonne musique en fond sonore ? Les deux options peuvent être agréables ou appropriées en fonction du moment. Je laisse le choix du vinyle ou du numérique à l’utilisateur. À mon avis, la question devrait être plutôt :

« Quand êtes-vous un vrai DJ ? » Dites-nous ce que vous en pensez ci-dessous !

Voir également

» L’éclairage idéal pour une installation DJ
» Comment faire une bonne mixtape pour un concours DJ ?
» DJing & Spotify – Comment mixer avec Spotify et est-ce bien légal ?
» DJ et producteur : quelle est la différence ?

» Quel est le meilleur logiciel DJ ?
» Quelle est la meilleure table de mixage DJ ?
» Quelle est la meilleure platine vinyle pour DJ ?
» Quel est le meilleur contrôleur DJ ?
» Quel est le meilleur lecteur CD ou multimédia pour DJ ?
» Matériel DJ & effets

1 réponse
  1. Enderlin Étienne dit :

    je mix vinyle depuis plus de 20ans je dois avoir environ 2000 vinyle denichee ,electro techno tribe hardcor
    mon seul regret avec le numérique est que n’importe qui sans aucun entraînement et même casque pour la pré écoute aucune maîtrise musicale temps mesure harmonie !
    peut devenir une pseudo stars derrière son contrôleur !
    même en mixant de la merde

Laisser un commentaire