Tout musicien qui se respecte se doit d’avoir son propre clip vidéo. Mais comment peut-on créer le clip vidéo ultime sans se ruiner ? Et comment peut-on monter une vidéo gratuitement ? Il y a différents exemples de vidéos musicales qui ont été enregistrées avec un iPhone ou un appareil photo numérique. Bien entendu, il faut maîtriser quelques principes de base qui vous permettront de faire un bon clip vidéo. Dans ce blog, le réalisateur de clip Zeno Groenewegen dévoile comment réaliser un clip vidéo professionnel en suivant 12 étapes.

Comment réaliser un clip vidéo à petit budget ? Voici les 12 étapes à suivre !

#1. Faites-le vous-même et faites-le bien

Le nombre de vidéos YouTube augmente de façon alarmante. Pourquoi alarmant ? Parce que la qualité de la plupart des vidéos est affreuse, tant au niveau du son qu’au niveau de l’image. Un clip vidéo est la carte de visite pour votre groupe. Si votre vidéo est de mauvaise qualité, les visiteurs YouTube perdront tout intérêt ou pire ; l’organisateur d’un événement ne vous invitera pas à venir jouer, malgré le fait que votre groupe est très bien en live ! C’est le cauchemar de chaque groupe. Astuce : supprimez toutes les vidéos sur YouTube et faites un nouveau clip vidéo de bonne qualité. Vous pouvez enregistrer votre vidéo à l’aide de votre smartphone ou d’un appareil photo numérique pour filmer. Voici les deux conditions pour faire votre propre clip vidéo :

  • Premièrement, il faut présenter votre musique. De nombreux groupes choisissent le format EP. C’est une sorte de mini album qui permet aux visiteurs de découvrir votre univers musical.
  • Deuxièmement, il faut avoir une bonne idée et savoir quelle histoire vous allez raconter. Choisissez quelle atmosphère et quelle ambiance vous voulez créer. Si vous avez une idée claire du résultat, la préparation du tournage viendra tout seul.

#2. Lieu de tournage

« Bien choisir le lieu de tournage est très important », dit le réalisateur de clip Zeno Groenewegen. Il produit des clips pour presque tous les labels de musique et artistes aux Pays-Bas et il est le propriétaire d’une agence de réalisation vidéo. Il aide les groupes du début au résultat final, que ce soit pour l’écriture d’un bon scénario, la préparation du tournage, le tournage même ou la postproduction (l’ensemble des opérations qui finalisent le montage audio et vidéo). Trouver un lieu de tournage adapté est très important. Le lieu de tournage est déterminant ; il plonge la scène dans une ambiance particulière. Un mauvais lieu de tournage est un lieu de tournage moyen ou trop évident. Une halle industrielle, une ruine ou un beau paysage sont des lieux de tournage idéals. »

#3. Soyez critique par rapport aux acteurs

Dans un clip figurent des personnes, mais quels acteurs faut-il choisir ? « Le plus souvent, ce sont des filles qui jouent dans une vidéo. Vous pensez à demander votre voisine ou votre nièce ? Bonne idée, mais est-ce qu’elle sait comment se tenir devant une caméra ? Est-elle à l’aise et a-t-elle une bonne apparence ? Tournez une vidéo avec quelqu’un qui sait bien passer à la caméra. Pour éviter des déceptions, il est recommandé de faire des essais avant le tournage. »

#4. Préparation

Vous avez trouvé vos acteurs et le lieu de tournage et vous avez permission d’y filmer. C’est à ce moment là que le vrai travail commence : la préparation au tournage. En tant que réalisateur, il faut tout contrôler et ne rien laisser au hasard. Qu’il s’agisse de la planification générale de la vidéo, de l’éclairage ou de la performance des acteurs, une bonne préparation est la moitié du travail. Préparer le tournage est essentiel. Une fois sur le plateau de tournage, il y a tant de choses à contrôler et à gérer. Si au moment suprême, vous ne savez pas quoi faire, tout risque d’échouer.

#5. Scénario

Nous l’avons dit, le succès d’un clip vidéo commence par une bonne préparation. Tout d’abord, il faut écrire un script et un scénario et créer un storyboard (scénarimage en français). Un script est la version écrite d’une histoire. Il est écrit au format dialogue. Dans un script, les lignes, les gestes, les mouvements et les expressions des acteurs sont décrits. Un scénario (ou callsheet) peut être décrit comme une série d’instructions. Dans chaque scène, l’emplacement, l’arrière-plan et les mouvements sont décrits. Bien que ça semble un peu exagéré, chaque réalisateur de clip qui se respecte tourne avec un scénario, quelle que soit la complexité du clip. Un scénario permet de s’appuyer sur un bon planning et peut vous aider si quelque chose ne va pas lors du tournage. Avec un scénario, tout le monde sait ce qui va se passer et il n’y aura pas de mauvaises surprises. Zeno : « Pour planifier vos tournages et régler les différents détails, il faut utiliser un storyboard. Un storyboard est une interprétation visuelle du scénario. Le but est de décrire de manière visuelle l’action du clip et d’indiquer les éléments techniques pour le tournage. » Chaque clip se compose de plusieurs scènes et chaque scène se compose de différents plans. Il faut donc utiliser plusieurs mouvements et placements de la caméra que vous pouvez monter ou éditer plus tard. Chaque plan se compose de plusieurs ‘takes’. Ce sont des prises réelles dont on choisit la meilleure.

#6. Tenue et maquillage

Bien que la plupart des gens ne s’en rendent pas compte, le choix des vêtements est très important dans un clip. « Que voulez-vous montrer ? Faites des choix conscients. Optez par exemple pour un clip en noir et blanc, un clip informel ou un clip sophistiqué. Il faut que tout corresponde. Je me souviens d’un clip avec une section de cuivres et une chanteuse. La chanteuse était vêtue d’une jolie robe de couleur crème et un homme qui jouait dans la section des cuivres portait un pantalon rouge. L’image était tout gâchée. Si c’était moi qui étais en charge, je l’aurais renvoyé chez lui pour changer de vêtements. » « Pour les femmes, le maquillage est très important. Bien que certaines chanteuses puissent se maquiller vite fait et bien fait elles-mêmes, une maquilleuse professionnelle sur le plateau de tournage pourrait être très utile. Pour les hommes, un maquillage ‘anti shine’ suffit. Il s’agit d’une poudre matifiante qui supprime l’excès de sébum à la surface de la peau pour éliminer la brillance visible.

#7. Éclairage

Une fois la préparation terminée, il est temps de passer au tournage. Sur le plateau de tournage, plusieurs éléments sont d’une grande importance. « Un bon éclairage, par exemple, est un facteur essentiel. L’éclairage est déterminant pour définir l’ambiance. Il vous donne un contrôle total sur le plateau de tournage, ce qui est impossible avec une lumière naturelle. De plus, un bon éclairage améliore également la qualité d’enregistrement de votre caméra. Chaque plateau de tournage est éclairé. À première vue, le plateau semble être surexposé, mais l’intensité de l’éclairage peut être ajustée à l’aide de la caméra. » Selon Zeno, on peut utiliser des projecteurs traditionnels et les installer sur un pied. « Pour obtenir une belle lumière sur les lieux de tournage, il ne faut pas oublier d’utiliser un filtre de couleur ou drap de lit pour rendre la lumière diffuse et plus chaude. » « Pour obtenir un look glamour, vous pouvez construire une tente à l’aide de draps de lit, utiliser des filtres bleus pour imiter la lumière bleuâtre du clair de lune et des filtres orange pour obtenir des couleurs chaudes et ensoleillées. Normalement, on utilise deux lampes : une placée à gauche et l’autre à droite du plateau de tournage. Ne dirigez pas les lampes directement sur le visage. Il est préférable d’opter pour une lumière latérale. Les deux lampes en face permettent d’éviter les ombres portées. De plus, vous avez besoin d’une lampe de rétroéclairage (moins forte) pour la lumière de fond. »

#8. Filmer sans trembler

La préparation est terminée, tout le monde s’est habillé et on est prêt à tourner. Comment faire de bons tournages et qu’est-ce qui est à éviter ? « Essayez de filmer sans trembler », dit Zeno expressément. « Utilisez un support d’épaule ou éventuellement un steadycam. Sachez que ce dernier nécessite un peu de pratique pour être maîtrisé. Il existe également des poignées et des objectifs pour filmer avec un smartphone. » « Bien entendu, adopter une posture stable est très important. Posez vos avant-bras contre le ventre pour que la caméra reste stable. Gardez vos bras aussi immobiles que possible et bougez votre torse et vos jambes. Ne filmez jamais d’une seule main. Chaque mouvement ou tremblement gâche la qualité du tournage. » Il ne faut pas utiliser un pied pour filmer car cela rend les plans trop statiques. Filmez toujours avec un mouvement de caméra fluide, éventuellement à l’aide d’un dolly (support vidéo sur un rail de travelling). Avant de commencer, il faut savoir exactement ce que vous allez filmer et connaître le scénario. Sachez comment vous allez bouger la caméra et si besoin, faites des tests sans tourner.

#9. Composition

Pour chaque plan, il faut choisir une bonne composition de l’image. Sachez comment placer les personnages ou l’objet dans le cadre et faites des choix conscients. Où sont situés les axes et les lignes directrices ? « Normalement, la ligne d’horizon est située sur la ligne horizontale, explique le réalisateur de clip. Ne filmez pas des objets ou des personnages inutiles et regardez dans la lentille de la caméra pour vérifier si tout est bien placé. Parfois, on me demande de faire un clip d’un tournage de très mauvaise qualité. Si la composition n’est pas bonne, il est impossible d’en faire un clip. Dans ce cas, il faut refaire le tournage. » Une fois la composition faite, il faut faire la mise au point. « Si possible, optez pour une mise au point manuelle. Rien n’est plus ennuyeux qu’un mode autofocus qui ne fonctionne pas. » Les smartphones disposent souvent uniquement d’un mode autofocus, donc on n’a pas d’autre choix. Les appareils photo reflex numériques sont souvent dotés d’une mise au point manuelle. L’inconvénient d’un appareil photo reflex est que la définition du capteur est insuffisante. Si votre budget le permet, vous pourriez utiliser un écran externe.

#10. Plans d’insert

Zeno : « Faites des tournages de proximité. Si vous filmez à longue distance, vous ne serez pas en mesure de capturer l’émotion sur les visages des personnages ni les détails. Au lieu d’effectuer un zoom avant, vous pouvez bouger en direction du personnage ou de l’objet. Zoomer signifie perdre en qualité. Mon point de départ est qu’on ne peut pas non plus zoomer avec les yeux. Un zoom n’a pas l’air naturel. Faites de gros plans et utilisez différents angles de prises de vue pour diversifier vos plans. De plus, faites des plans d’insert : un insert est un très gros plan qui saisit un détail. Les plans d’insert sont d’une grande importance lors du montage. Ils permettent de focaliser l’attention sur un détail important de la scène et d’effacer des erreurs. » Bien entendu, le son joue également un rôle important dans un clip vidéo. Si le groupe joue et chante dans votre clip vidéo, utilisez un bon radio-cassette, dit Zeno. Évitez de chanter ou de jouer en playback. Ça se voit immédiatement et ça a l’air horrible. Si le chanteur chante et les musiciens jouent avec la musique, les muscles bougent et on voit l’émotion sur les visages des membres du groupe. »

#11. Réalisateur

Le réalisateur est la personne la plus importante sur le plateau de tournage. C’est lui ou c’est elle qui prend les décisions. « En tant que réal, il faut maîtriser l’écriture du scénario et connaître et comprendre la technique. Les acteurs doivent suivre ses directives et adopter une attitude active. Le réalisateur peut les aider en se plongeant dans leur rôle et diriger efficacement. Pour cela, il faut avoir une vision et savoir exactement comment déterminer l’ambiance sur le plateau. Le réalisateur doit savoir comment capturer les émotions. »

#12. Laissez-vous inspirer

« Un réalisateur doit tout contrôler sur son film. Rien ne va tout seul. Il faut tout planifier en avance pour éviter les mauvaises surprises. Avant de commencer, regardez les clips d’autres réalisateurs, copiez des plans, sachez reconnaître différents styles de tournage. Apprenez et laissez-vous inspirer. Créez votre propre vision. Faire un bon clip vidéo est comme peindre avec une palette d’images, de sons et de coloris pour explorer des ambiances différentes », conclut Zeno Groenewegen.

Clips vidéo simples d’artistes connus

Voir également

» Enregistrement d’un clip vidéo – le secret d’un bon scénario
» Photographier un concert – un mini-cours
» 10 conseils pour choisir son nom d’artiste
» 8 erreurs à éviter quand on commence en tant qu’artiste musical

» Éclairage à LED
» Pieds d’éclairage
» Adaptateurs caméra pour pieds de micro
» Pieds de micro
» Logiciel de montage vidéo

Pas de réponse

Pas encore de commentaires ...

Laisser un commentaire