Si vous êtes musicien, producteur ou DJ freelance, vous menez probablement une vie irrégulière. Il peut arriver que vous partez en tournée à travers le pays pendant 1 mois, puis ne faites rien pendant des semaines. Que faire lors de cette période de calme ? Dans ce blog, nous vous proposons dix manières d’être productif chez soi quand on est musicien !

10 manières d'être productif chez soi quand on est musicien

#1. Étudier la théorie musicale (ou agrandir ses connaissances)

Vous jugez la théorie musicale difficile, ou même ennuyeuse ? Convainquez-vous du contraire ! Commencez par un sujet qui vous intéresse et mettez de côté les objectifs non réalisables. Pourquoi ne pas commencer par la gamme de Do ? Astuce : choisissez quelque chose que vous pouvez mettre en pratique dans votre propre musique. Est-ce que vous utilisez toujours la gamme mineure ou majeure standard ? Essayez d’apprendre la gamme du blues !

#2. Chercher à faire des collaborations

En tant que musicien, il n’y a rien de plus beau que de faire, d’écrire, de mixer et d’enregistrer de la musique ensemble, dans la même pièce. Jouer devant une webcam n’est pas exactement inspirant. Cependant, l’Internet offre bien d’autres possibilités. Contactez donc vos collègues artistes pour faire des collabs !

#3. Apprendre à jouer ce riff ou solo dont vous avez toujours rêvé

Avouez-le, vous savez de quel solo on parle ! Maintenant que le temps vous le permet, c’est le moment de s’y mettre. Commencez par faire un plan : divisez le riff ou solo en petites parties et déterminez l’ordre dans lequel vous allez les apprendre. Réglez enfin le métronome à un tempo que vous pouvez suivre sans difficulté. Vous commencez à fatiguer, à faire plus d’erreurs, bref, vous en avez marre ? Prenez une petite pause, profitez d’une tasse de thé et reprenez où vous étiez.

#4. Lancez-vous dans le mixage

La popularité des logiciels DAW est toujours croissante : beaucoup de musiciens les utilisent pour créer des morceaux de A à Z. Il arrive cependant souvent que le résultat final n’est pas à la hauteur des attentes. Ce qui sonne bien au casque ne sonne pas forcément bien sur des haut-parleurs. Apprenez les principes du mixage et vos productions seront de meilleure qualité !

#5. Essayer de copier une chanson existante

C’est bien d’avoir beaucoup de connaissances en mixage et en théorie musicale, mais rien n’est plus éducatif que de copier un artiste connu. Attention, votre objectif n’est pas de violer les droits d’auteur, mais d’améliorer vos skills ! Cela ne devrait donc pas être une chanson entière. Imaginez que vous avez enregistré un morceau de funk, et que vous n’êtes pas vraiment content du son de la partie de basse. Tentez de trouver un morceau de funk connu avec un son de basse riche, particulier ou punchy, et essayez d’imiter ce son dans votre production !

#6. Nettoyer votre instrument de fond en comble

Enlevez la poussière de votre violon à l’aide d’un chiffon, nettoyez la touche de votre guitare : même les petits efforts peuvent faire une grande différence. Mais maintenant que vous avez du temps devant vous, pourquoi ne pas opter pour un entretien plus profond ? Nettoyez tous les éléments de votre instrument de fond en comble. Votre instrument sera comme neuf !

#7. Créer un profil sur un site tel que Fiverr ou Upwork

Vous n’avez jamais visité Fiverr, Upwork ou un site similaire ? Alors, vous serez surpris de vos découvertes ! Que vous soyez producteur, ingénieur du son, chanteur, guitariste, batteur ou voix off : ce sont les endroits ultimes pour offrir vos services si vous êtes en mesure de travailler de chez vous. Notez que ce type de plate-formes est aussi idéal pour trouver des artistes qui peuvent vous aider à peaufiner vos productions !

#8. Jouer et améliorer vos anciens morceaux

Ne pas être facilement content de son travail est une grande qualité. Il peut être une bonne idée de jouer vos anciens morceaux et d’écouter de manière critique. Y a-t-il des parties que vous pouvez éliminer pour rendre la chanson plus vivante ou ouverte ? N’ayez pas peur de mettre les ciseaux dans vos propres créations. Faites cependant attention de ne pas être trop rationnel ; sinon, vous allez peut-être éliminer les parties les plus créatives et intéressantes du morceau. Astuce : 1) faites écouter régulièrement le résultat à vos amis ou aux membres de votre famille et 2) prenez des pauses fréquentes, car après un certain temps, vos oreilles ne pourront plus distinguer ce qui sonne bon et ce qui sonne mauvais.

#9. Apprendre tout ce que vous pouvez trouver en ligne sur les instruments des membres de votre groupe

Vous n’y aviez pas encore pensé, n’est-ce pas ? La plupart du temps, les musiciens sont tellement concentrés sur leur propre instrument qu’ils oublient le fait qu’ils font partie d’un groupe ou d’un orchestre. Et ce n’est qu’en collaborant qu’on peut obtenir le meilleur résultat. Il peut donc être très utile d’approfondir vos connaissances sur les instruments de vos collègues ! Renseignez-vous sur les possibilités de l’instrument, les difficultés, la gamme, et cetera. Vos collègues vous seront reconnaissants !

#10. Nettoyer votre disque dur

Le disque dur de votre ordinateur est probablement rempli d’idées non travaillées, de matériel de promotion et de projets futurs. Un ordinateur bien rangé met aussi de l’ordre dans votre tête. Bref, de l’espace pour de nouvelles idées ! D’ailleurs, nettoyer ne veut pas forcément dire supprimer. Et assurez-vous d’effectuer une sauvegarde de vos données avant de commencer !

Vous avez d’autres astuces ? Partagez-les dans les commentaires !

Voir également

» Un abonnement SoundCloud Pro vaut-il la peine ?
» 10 conseils pour choisir son nom d’artiste

Pas de réponse

Pas encore de commentaires ...

Laisser un commentaire