Voici une question légitime qui nous est souvent posée par les futurs acheteurs de lasers et de jeux de lumière comprenant un laser : est-ce un laser utilisable en toute sécurité ? Ou y a-t-il des dangers associés à l’utilisation de lasers ? Dans cet article, nous allons vous présenter les lasers existants et les consignes de sécurité à suivre par l’utilisateur.

Les lasers sont-ils des jeux de lumière dangereux ?

Diode laser : fonction et caractéristiques

La diode laser intégrée dans l’appareil (le laser) assure la diffusion d’un faisceau lumineux concentré d’une très haute intensité. Cette diode est relativement petite et la technologie utilisée est similaire à celle des LED, à l’exception de l’intensité élevée du rayon qui est directionnel sur les diodes laser. Les diodes laser sont disponibles en différentes couleurs. Les combinaisons de couleurs les plus courantes sont le rouge, le vert et le bleu (RGB). Le vert possède l’intensité la plus forte par défaut, suivi par le rouge et le bleu. C’est notamment pour cette raison que les lasers d’entrée de gamme sont souvent équipés de diodes laser vertes. Ils offrent un rendement lumineux plus important et ils sont moins chers à produire. Tout comme avec les LED plus puissantes, il est très important que les diodes laser soient correctement refroidies pour bénéficier d’une efficacité optimale et d’une plus longue durée de vie de l’appareil.

Pointeur laser : danger potentiel du laser

Vous ne le savez probablement pas, mais le pointeur laser utilisé lors de présentations est l’un des lasers potentiellement les plus dangereux. Ceci s’applique particulièrement aux pointeurs laser qui possèdent une puissance relativement élevée. Il y a encore récemment, ces pointeurs étaient faciles à se procurer dans les magasins et les sites proposant des produits importés. De nos jours, il est beaucoup plus difficile d’en trouver et c’est tout à fait justifié ! Il est courant de voir qu’un pointeur laser possède une diode laser rouge avec une puissance d’environ 5 mW, ce qui est largement suffisant pour afficher un point visible sur l’écran du projecteur et ainsi assurer une présentation dans les meilleures conditions. Un laser de 5 mW s’avère être inoffensif, mais vous vous rendrez rapidement compte qu’il existe des pointeurs laser d’une puissance de 200 mW et même plus (légal ou non). L’intensité d’un tel faisceau laser est dangereuse et provoque des lésions oculaires irréversibles en cas d’utilisation irresponsable.

Types de shows laser populaires

Le type de laser le plus souvent utilisé pour le divertissement est le « laser grating », cet effet consiste à démultiplier le rayon laser en une multitude de faisceaux. Ce type de laser fonctionne sur le même type de diodes laser qu’un pointeur, mais il est potentiellement beaucoup moins dangereux. Ces lasers sont souvent utilisés pour la projection sur les murs, les plafonds et la piste de danse. L’effet consiste à déplacer des points laser ou des figures. Les lasers traditionnels fonctionnent différemment. Ils ne projettent pas le rayon sur une roue d’effets, comme avec un laser grating, mais sur une paire de miroirs mobiles appelés « scan set ». Chaque miroir est monté sur l’axe d’un moteur pas à pas qui occupe une certaine position. L’un des moteurs pas à pas fournit un mouvement horizontal au laser et l’autre un mouvement vertical.

Laser professionnel VS laser à petit prix : quel est le plus dangereux ?

Étant donné que la vitesse d’un laser professionnel est supérieure à celle d’un laser d’entrée de gamme, les risques d’incendie sont beaucoup plus faibles qu’avec un laser à petit prix. Il est vrai qu’avec un laser à petit prix la puissance est moindre, donc l’intensité l’est aussi. Avec les lasers professionnels, vous pouvez constater qu’un faisceau statique peut causer des dommages, mais ces lasers sont toujours fournis avec une protection intégrée. Par conséquent, il est difficile de dire quel type de laser est plus dangereux que l’autre. Tout dépend de l’utilisateur, le plus important est que vous l’utilisiez de manière responsable. Nous vous invitons également à prendre connaissance de la réglementation et des décrets en vigueur sur les appareils à laser sortant disponibles sur le site de DGCCRF pour être en conformité avec la législation française durant tous vos événements. Un opérateur laser doit à tout moment être informé de l’état de chaque laser et être capable d’intervenir immédiatement si quelque chose se passe mal. Il ne faut donc pas laisser tourner le laser sans surveillance.

Classification, lois et règles

Comme cité précédemment, nous vous invitons à consulter la réglementation en vigueur en France (NF EN 60825-1) et la directive de l’Union européenne 2006/25/CE.

  • classe 3B : laser dont la vision directe ou les réflexions sont toujours dangereuses.
  • classe 4 : rassemble tous les lasers ne pouvant entrer dans les autres classes et supérieurs à 500 mW. Ces lasers sont capables de provoquer des lésions oculaires, cutanées et même des incendies.

Conformément à la législation officielle, il est interdit de vendre des pointeurs laser et des gadgets laser de classe 2, 2M, 3R, 3B et 4. Il peut s’agir de pointeurs laser et de gadgets comme des porte-clés.

Photo et films durant un show laser

Un autre point important qui est souvent sous-estimé est la possibilité d’abîmer le capteur de votre appareil lorsque vous prenez des photos ou filmez un show laser. Le capteur intégré dans les appareils photo et les caméras est particulièrement sensible à l’intensité des lasers. Il est encore plus sensible que votre rétine, il faut donc y faire extrêmement attention. Mieux vaut le savoir avant de commencer à filmer ou à photographier un tel show. Pour éviter d’endommager leur appareil, les photographes professionnels prennent toujours des photos des lasers lorsque les rayons sont dirigés dans les airs ou en se plaçant juste derrière le projecteur. Assurez-vous donc qu’aucun rayon n’arrive directement sur l’objectif de votre appareil photo ou caméra.

Conclusion

Comme nous l’avons évoqué précédemment, il est important d’utiliser un laser de manière responsable. Évitez toujours de regarder directement le laser et ne pointez pas votre caméra dans la direction de la source des rayons. Il est également important de ne pas laisser tourner sans surveillance le laser et d’être vigilant à chaque instant. Nous vous recommandons fortement de lire les réglementations en vigueur. Si vous suivez nos conseils, vous devriez repartir du show sans lésions oculaires et avec un équipement intact !

Vous souhaitez ajouter un commentaire à cet article ? N’hésitez pas à nous contacter !

Voir aussi

> Tous les lasers
> Éclairage & Effets Spéciaux

1 commentaire
  1. suzie dit :

    les pointeurs laser appartiennent aux classes 1, 2 mais souvent des lasers 3B, non conformes pour cette utilisation, sont déclarés dans la classe 2 et sont dangereux, en plus d’être tous pénibles quand ils sont détournés de leur utilisation normale pour gêner les autres …. source : Prévention des risques des rayons laser : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/rayonnements/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=126&dossid=462

Laisser un commentaire