Ce blog fait directement suite au blog sur la gamme de Do majeur. Nous aborderons donc en premier lieu, la gamme de Do mineur mais verrons également comment jouer une gamme mineure dans d’autres tonalités : Ré (D), Mi (E), Fa (F), Sol (G) et La (A). Les différents points abordés pourront s’appliquer aussi bien à la guitare qu’au piano ou à d’autres instruments à cordes ou même à vent.

La gamme de Do mineur

Index :

La gamme de Do mineur

Commençons par les bases : à quoi ressemble une gamme mineure sur une portée ? La portée ci-dessous illustre une gamme de Do mineur. Et comment convient-il de jouer cette gamme à la guitare ou au piano ? Tout d’abord, comme d’habitude, assurez-vous que votre instrument soit correctement accordé. Pour ce faire, vous pourrez vous aider d’un accordeur qui permet, de plus, d’afficher la note jouée.
Apprendre à lire la musique – la gamme de Do mineur

Apprendre à lire la musique – la gamme de Do mineur

Mais en quoi est-il utile de savoir jouer une gamme mineure ? Pour en apprendre plus sur ses particularités et son usage dans la composition musicale, lisez la suite de ce blog !

Rappel du blog précédent

Tout d’abord un petit résumé de notre blog sur la gamme de Do majeur.

  • Douze notes sont présentes dans la musique occidentale :
    Notes
    Certaines notes peuvent avoir deux noms mais nous aborderons ce sujet plus tard. Ces notes sont séparées les unes des autres par des demi-tons.
  • Une gamme est composée d’un certain nombre de ces notes. Souvent au nombre de sept.
  • La gamme majeure peut être définie par les écarts suivants :
    ton – ton – demi-ton – ton – ton – ton – demi-ton
  • Par exemple, si vous commencez sur la note Do (C), vous obtenez:
    Do  Ré  Mi  Fa  Sol La  Si  Do
    (‌  t   t  dt   t   t   t  dt  )

    t = ton, dt = demi-ton
  • De la même façon, si vous commencez une gamme majeure sur un Sol (G), vous obtenez :
    Sol La  Si  Do  Ré  Mi  Fa# Sol
    (‌  t   t  dt   t   t   t  dt  )
  • Les tons d’une gamme sont le matériau de base d’un morceau de musique ou d’une chanson. Beaucoup de chansons populaires très simples n’utilisent que les sept notes de la gamme majeure. Mais la plupart des compositeurs ou auteurs-compositeurs s’écartent régulièrement d’une gamme précise afin d’enrichir leurs morceaux et ne l’utilisent que comme base.

La gamme mineure

Maintenant, sur le même principe, voyons comment s’articule une gamme mineure :

ton – demi-ton – ton – ton – demi-ton – ton – ton

Si vous commencez la gamme sur un Do (C), vous obtenez :

Do  Ré  Mib  Fa  Sol  Lab  Sib  Do
(‌  t  dt    t   t   dt    t    t  )

De la même façon, si vous commencez sur Sol (G), vous obtenez :

Sol  La  Sib  Do  Ré  Mib  Fa  Sol
(‌  t   dt    t   t  dt    t   t  )

Différence entre gamme majeure et gamme mineure

Pourquoi la gamme mineure est appelée ainsi ? En majeur, il y a deux tons entiers entre le premier et le troisième tons. En mineur, il y a un ton et demi. En raison de cette distance réduite, nous appelons cette dernière « mineure ». Il existe en outre plusieurs gammes mineures, mais le modèle « naturel » (ci-dessus) est le plus connu. La constante entre les variantes mineures d’une gamme est donc qu’il existe une distance d’un ton et demi entre le premier et le troisième tons.

Le choix d’une certaine gamme pour l’écriture d’un morceau de musique ou d’une chanson en détermine largement le son, le caractère, la couleur ou l’atmosphère. En général, un morceau en mineur semblera plus triste et sombre qu’un morceau en majeur. Souvent (bien que ce ne soit pas toujours le cas) un morceau en majeur est plus joyeux. Il existe cependant de nombreuses façons de rendre une musique joyeuse ou triste. L’utilisation d’une gamme majeure ou mineure en est un exemple. Il se peut donc qu’un morceau de musique en mineur sonne enjoué et qu’à l’inverse une pièce en majeur dégage une impression de mélancolie.

Autres tonalités

Bien entendu, il est possible de jouer une gamme, qu’elle soit mineure ou majeure, dans différentes tonalités. Ci-dessus, nous avons vu les notes obtenues lorsque l’on démarre une gamme sur un Do (C) et un Sol (G). Comme il existe douze tonalités différentes dans la musique occidentale, il existe douze tonalités dans lesquelles jouer une gamme précise. La note par laquelle vous commencez s’appelle la note fondamentale. Vous trouverez ci-dessous deux tableaux. Le premier illustre la gamme majeure, en commençant par les tonalités de base les plus couramment utilisées Do (C), Ré (D), Mi (E), Fa (F), Sol (G) et La (A). Le second tableau montre la même chose pour la gamme mineure. Ces notes sont ensuite représentées sur une portée puis sur respectivement un clavier et un manche de guitare, afin que vous puissiez les retrouver facilement.

  • Un # juste après une note, par exemple Do# (C#) est un dièse est correspond à la note en question plus un demi-ton (un demi-ton plus haut). À l’inverse, un « b » juste après une note, par exemple Réb (Db) est un bémol est correspond à la note en question moins un demi-ton (un demi-ton plus bas)
  • Conseil : jouez aussi souvent que possible de sorte à ce que ces notions deviennent automatiques. La pratique est fondamentale !
  • Remarque : nous ne traitons pas ici du doigté (quel doigt joue quelle note). Cependant, cela est toujours indiqué dans les méthodes de guitare, de clavier et de piano.

La gamme de majeur

La gamme de mineur

keyboard_piano_tonen

  • Si vous jouez toutes les touches blanches et noires les unes après les autres sur un clavier ou un piano, vous jouez en réalité les douze notes présentes dans la musique occidentale.
  • Sur une guitare, chaque case correspond à un demi-ton. Si vous jouez toutes les cases les unes après les autres sur une seule corde, vous jouez également les douze notes présentes dans la musique occidentale.

Quand utilise-t-on un # ou un b ?

Sur un piano, une guitare et certains autres instruments, le Mi bémol (Eb) et le Ré dièse (D#) sont la même note. Il en va de même pour le Sol bémol (Gb) et le Fa dièse (F#) ainsi que pour le Sol dièse (G#) et le La bémol (Ab), etc. Dès lors, quelle note utiliser ?

En règle générale, chaque nom de note n’est utilisé qu’une seule fois dans une gamme. Il n’est donc pas d’usage d’écrire la gamme de Do mineur comme suit : Do – Ré – Ré# – Fa – etc. En effet, dans ce cas, on utilise le nom « Ré » deux fois. Afin d’éviter le problème, commencez par noter les noms des notes (en évitant les répétitions) puis ajoutez les dièses et bémols sur les notes qui en contiennent.

  • Le dièse permet d’augmenter la hauteur d’une note d’un demi-ton. On utilise le symbole « # » pour le représenter.
  • Le bémol permet de baisser la hauteur d’une note d’un demi-ton. Il est représenté par le caractère « b ».

Exemple

Voici un exemple pratique prenant le Do comme note fondamentale sur la gamme :
Do  Ré  Mi  Fa  Sol  La  Si  Do

Si vous souhaitez transformer la gamme majeure ci-dessus en gamme mineure, il est nécessaire d’appliquer, comme nous l’avons expliqué plus haut, les distances suivantes entre les notes : ton – demi-ton – ton – ton – demi-ton – ton – ton

Do à Ré : distance d’un ton
Ré à Mi : distance d’un demi-ton, il faut donc changer le Mi en un Mib
Mib à Fa : distance d’un ton
Fa à Sol : distance d’un ton
Sol à La : distance d’un ton, il faut donc changer le La en un Lab
Lab à Si : distance d’un ton et demi, il faut donc changer le Si en un Sib
Sib à Do : distance d’un ton

Exercice et blog suivant

Nous vous recommandons de lire ce blog plusieurs fois. Il vous faudra sans doute un peu de temps pour bien digérer la théorie. Puis, essayez de localiser les différents tons sur votre instrument. Vérifiez toujours si c’est bien la clé de Sol (voir le blog précédent) qui est située tout à gauche de la partition. En effet, avec une clé différente, comme la clé de Fa par exemple, les notes sont situées sur des lignes différentes sur la portée. Pour vous faciliter la vie, nous proposons divers accessoires comme des accordeurs, des métronomes ou encore des pupitres.

Le blog suivant s’appelle « Apprendre à lire la musique : rythme, tempo et signature rythmique ».
Après avoir lu ce blog, vous pouvez également consulter le blog « Accords : théorie et notation des accords ».
Voir aussi le blog « Jouer les accords de base au piano ? Voici comment faire ! ».

Voir également

» Accorder une guitare ? Voici comment faire !
» Comment enregistrer une démo chez soi ?
» Produire de la musique chez soi : les indispensables
» Enregistrer et amplifier sa voix
» Méthode de solfège
» Toutes les partitions
» Papier à musique
» Logiciel de composition musicale

Pas de réponse

Pas encore de commentaires ...

Laisser un commentaire