Notre blogueur invité Celine Gaurier-Joubert, fondatrice de l’Institut de Musique de Paris, possède une expérience considérable dans l’enseignement du piano aux adultes. Durant sa carrière, elle a rencontré des centaines d’amateurs de piano qui, après tout juste quelques mois, ont abandonné leur rêve d’apprendre à jouer de cet instrument. Dans cet article, Celine traite des raisons principales et secondaires pour lesquelles les adultes arrêtent de jouer du piano.

La raison principale pour laquelle les adultes abandonnent le piano

Le rêve

En tant que pianiste et instructeur de piano, j’ai rencontré de nombreux adeptes qui m’ont exprimé leur profond désire d’apprendre à jouer du piano. Certains étaient totalement novices et d’autres avaient déjà suivi des cours lorsqu’ils étaient enfants et souhaitaient s’y remettre. Tous avaient de bonnes intentions et tous étaient extrêmement motivés : prêts à grimper les plus hautes montagnes et à plonger dans les eaux les plus profondes. Ils rêvaient de jouer « un jour peut-être » les pièces les plus complexes du répertoire classique. Ou bien d’improviser comme Bill Evans et Keith Jarrett. C’est toujours une expérience fantastique de rencontrer des personnes passionnées par le piano et de partager ma passion avec eux. Malheureusement, seulement quelques-uns d’entre eux continuent à jouer du piano encore aujourd’hui.

Revenir à la réalité

Entre le rêve et la réalité, il y a tout un écart ! C’est particulièrement le cas quand on parle d’acquérir une nouvelle habileté. Contrairement aux enfants, les adultes oublient souvent que de jouer du piano, comme tout autre compétence ou pratique artistique, demande énormément d’étude avant d’être maîtrisé. Ils ont tendance à mal comprendre ce qui est requis pour devenir un bon pianiste. Ils savent bien que devenir concertiste exige temps et effort, mais ils s’imaginent que des pièces plus simples peuvent être apprises en un clin d’œil. Ils comprennent qu’apprendre une nouvelle langue et la parler parfaitement demande de la concentration et une pratique quotidienne, mais leur réflexion change quand on traite de jouer du piano. Il y a donc souvent une incompréhension importante dès le départ. Généralement, les adultes n’ont pas la bonne approche quant à l’apprentissage du piano, et cela génère de grandes déceptions.

Les adultes ont tendance à créer leur propre déception

La raison principale pour laquelle les adultes abandonnent le piano est la déception : ils croient que ce sera facile et que quelques semaines ou quelques mois suffisent. Comme je l’ai dit plus tôt, ils sont toujours très enthousiastes au début. Ils sont heureux de s’exercer entre les leçons. Tout va bien, le professeur et l’étudiant sont ravis. Chaque semaine, il y a du progrès et l’espoir demeure. Toutefois, les questions et les frustrations apparaissent rapidement… et l’humeur change. « C’est plus dur que je ne le croyais », « Pourquoi je ne progresse pas plus rapidement ? », « Combien de temps ça va me prendre ? ». L’absence de récompense instantanée entraîne un manque de consistance et persistance dans la pratique. À partir de là, tout s’empire. Le plus motivé des aspirants pianistes, qui était prêt à tout, commence à manquer des leçons et à dédier de moins en moins de temps à sa pratique personnelle. La déception face aux embûches devient plus importante que le souhait initial. Graduellement, le rêve disparaît.

N’abandonnez pas. Continuez. Vous serez récompensé.

Mon cœur se brise chaque fois que je vois des gens qui avançaient si bien abandonner parce qu’ils n’ont pas eu le courage de continuer. Ils auraient pu aller loin et accomplir leur rêve, mais ont plutôt choisi de trouver une excuse pour arrêter. Jouer du piano est fantastique et apporte beaucoup de plaisir. Toutefois, comme toute grande réalisation, ça ne se fait pas sans persistance, discipline et dévouement. Afin d’apprécier leurs études, les adultes doivent percevoir le fait de jouer du piano différemment. Ils doivent le voir comme un processus d’apprentissage de toute une vie, plutôt que comme une tâche à terminer rapidement. Même les plus grands pianistes ont continué d’étudier toute leur vie, pourquoi ce serait différent pour Mr Bernard ? Il y aura assurément des défis et des reculs, mais ne pas abandonner et les affronter entraînera des récompenses inestimables.

La bonne approche

J’encourage tout adulte amateur de piano, qui rêve d’en jouer, à s’y mettre sans attendre. Avec la bonne approche, jouer du piano sera sans contredit une des activités les plus agréables que vous pourriez entreprendre. C’est très gratifiant et c’est une manière fantastique de vous exprimer et de développer votre sens artistique. J’ai fondé l’Institut de Musique de Paris en ayant en tête les pianistes amateurs, pour qui j’ai une grande admiration. J’ai voulu offrir aux adultes une plateforme pour qu’ils puissent apprendre à jouer du piano dans un environnement propice et sans jugement.

Si vous habitez Paris, vous êtes bienvenue dans notre charmant studio du 8e arrondissement pour y recevoir vos leçons. Si ce n’est pas le cas, nous sommes heureux de vous offrir d’excellentes leçons de piano via Zoom, Skype ou Facetime. Si vous souhaitez de plus amples informations à propos de nos cours de piano pour adultes, veuillez consulter notre site

Voir aussi

» Pianos numériques
» Méthodes pour piano
» Métronomes

» 6 morceaux de piano classique faciles à jouer
» Piano acoustique ou piano numérique – lequel choisir ?
» Jouer du piano : adopter une bonne posture et bien positionner ses mains
» À quoi servent les trois pédales d’un piano ?
» Comment enregistrer le piano ?
» Jouer les accords de base au piano ? Voici comment faire !
» Quelle est la différence entre un clavier arrangeur et un piano numérique ?

Blogueur invité Celine Gaurier-Joubert (Institut de Musique de Paris)
Celine Gaurier-Joubert est la fondatrice de l’Institut de Musique de Paris ainsi que de plusieurs académies de musique pour adultes à travers le monde. Après avoir terminé ses brillantes études de piano à Paris et en Suisse, elle a participé à de nombreux concerts et concours internationaux. Celine a ensuite choisi de consacrer sa vie aux musiciens amateurs et de leur offrir le privilège d’étudier dans un environnement sans jugement qui leur convient parfaitement.
Pas de réponse

Pas encore de commentaires ...

Laisser un commentaire