À travers ce blog, j’aborde une question qui revient souvent chez les batteurs et les ingénieurs du son et qui concerne la peau de résonance de la grosse caisse (la peau avant) : faut-il jouer avec une peau percée ou avec une peau non-percée ?

Peau de grosse caisse percée ou non-percée ?

Peau de grosse caisse montée en usine

La majorité des batteries acoustiques sont équipées d’usine de peaux ornées du logo du fabricant. En général, ces peaux sont entièrement fermées, mais on voit aujourd’hui de plus en plus de peaux percées d’un trou. Nombreux sont les batteurs qui percent leur peau de grosse caisse fermée, même s’ils ne savent pas toujours pourquoi ils font cela. Souvent, ils décident de percer la peau de leur grosse caisse parce qu’ils ont déjà vu jouer d’autres batteurs avec une peau trouée ou qu’un ingénieur de son leur a demandé de le faire. Mais a-t-on vraiment besoin d’une peau percée ? Et quel est le rôle de ce trou ?

Fonctionnement d’une grosse caisse

Si la tête de la batte de votre pédale frappe la peau, cela provoque des mouvements d’air à l’intérieur de votre grosse caisse, ce qui permet aux peaux (et au fût) de résonner. Les peaux et la batte de votre pédale jouent un rôle essentiel dans le son de votre grosse caisse. Le fût apporte de la profondeur au son et influe sur le volume sonore – mais cela dépend aussi de l’intensité de votre jeu. Lorsque l’air est mis en mouvement, il est poussé vers la peau avant (la peau de résonance). L’air rebondit ensuite sur cette dernière et revient vers la peau de frappe. Ces mouvements d’air influent sur le rebond (les « sensations de jeu ») de la batte.

Peau percée ou non-percée – la différence

Une peau dépourvue de trou, que l’on trouve sur la plupart des batteries neuves, offre plus de résonance, puisque sa surface est plus importante que celle d’une peau non-trouée. Par conséquent, la grosse caisse « chante » plus, surtout si vous n’utilisez pas d’atténuateur. Au moment où vous percez un trou dans la peau de résonance, l’air peut s’échapper et la résonance est diminuée. De plus, un trou peut procurer un meilleur contrôle du rebond de la batte de la pédale, mais le son devient moins « punchy ». Toutefois, pour beaucoup de batteurs ce dernier facteur n’est pas la raison principale pour percer leur peau de réso, c’est plutôt un inconvénient.

Jouer sur scène

Sur scène, on place généralement des micros devant une batterie pour la sonoriser. Les ingénieurs du son croient souvent savoir tout sur le positionnement des micros et ont l’habitude de poser un micro devant le trou ou même à l’intérieur de la grosse caisse. Dans le cas où la peau de réso n’est pas percée, ils ne savent parfois pas quoi faire. Ils se demanderont s’il est possible de bien capter le son s’il n’y a pas de trou. Personnellement, j’aime jouer avec une peau non-percée. Il m’est déjà arrivé qu’un ingénieur du son m’a demandé s’il ne pouvait pas faire un trou dans la peau de ma grosse caisse, ce que j’ai évidemment refusé. La tâche d’un ingénieur du son est de sonoriser les instruments sur scène et non de les modifier pour simplifier son travail. Sachez qu’il est bien possible de sonoriser une grosse caisse sans trou, à condition que l’ingénieur soit prêt à jouer un peu avec les potards de son égaliseur.

Peau de grosse caisse percée ou non-percée ?

Découvrez ce qui vous convient le mieux

Je vous recommande d’essayer des peaux trouées et des peaux non-trouées pour sentir et entendre la différence entre ces deux types de peau. Vous pouvez opter pour une peau de résonance trouée, mais il vous est également possible de percer vous-même un trou dans votre peau de réso. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les contours d’un objet rond pour tracer la forme, puis il vous suffit de couper le trou. Le mieux est d’acheter un outil de coupe pour grosse caisse. Mais veillez à ce que le trou ne soit pas trop grand ! La taille du trou dépend du diamètre de votre peau de grosse caisse. Si vous faites un trou de 6 pouces dans une peau de 16 pouces, trop d’air s’échappera. Pour une peau de 20 pouces, un trou de 5 pouces suffit. Je vous conseille de ne pas percer le trou au milieu de la peau, mais plutôt vers le bord. On perce en général en bas à droite, à environ 4 centimètres du bord. Au cas où vous faites le trou vous-même, il est une bonne idée d’installer un évent pour renforcer le trou et éviter que la peau ne se déchire pas à cause des micros et des câbles de micro qui entrent en contact avec le bord du trou. Astuce : conservez la partie de la peau que vous avez découpée et utilisez-la pour atténuer le son de votre caisse claire ou de votre tom basse !

Conclusion : ai-je besoin d’une peau de grosse caisse percée ou non ?

En conclusion, non, une peau de grosse caisse n’a pas besoin de trou. Sinon, toutes les marques équiperaient leurs grosses caisses de trous. Tout dépend du son et des sensations de jeu que vous voulez. Je vous recommande de tester par vous-même une peau sans trou et une peau avec trou à la maison et sur scène pour voir laquelle des deux vous préférez.

Que pensez-vous des différences entre les peaux percées et les peaux non-percées ? Faites-le-nous savoir dans les commentaires ci-dessous !

Voir également

» Kickports
» Peaux de grosse caisse
» Outils pour batterie
» Micros pour batterie
» Personnaliser votre peau de grosse caisse

» Toutes les batteries & accessoires
» Comment prolonger la durée de vie d’une peau de batterie ? – 3 conseils pratiques
» Enregistrer une batterie électronique – 3 méthodes
» Comment prolonger la vie de mes cymbales ?
» Essayez ces configurations de batterie !
» Peaux de batterie : comment créer un bon son de batterie ?
» Enregistrer une batterie : une tâche assez complexe
» Comment accorder sa batterie ?

Pas de réponse

Pas encore de commentaires ...

Laisser un commentaire